AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Dragons

Aller en bas 
AuteurMessage
Mage Blanc
Grand Maître des Mystères
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Les Dragons   Dim 19 Aoû - 2:32

Les dragons

Considérés comme des individus, les dragons sont les plus dangereuses créatures des Royaumes Oubliés. Un dragon peut anéantir une cité entière s'il est en proie à une colère noire, ou décimer pour plaisanter tout un groupe de braves chevaliers. La taille et la puissance de ces créatures est très variable, mais ce sont généralement d'énormes reptiles ailés qui peuvent cracher du feu, du froid ou de l'acide.

Il existe deux grands types de dragons. Les dragons chromatiques arborent des écailles semblables à une armure émaillée - rouge, verte, blanche, noire ou bleue. Ce sont des créatures maléfiques, qui se consacrent uniquement à se nourrir, s'enrichir, et faire souffrir les autres. Les dragons métalliques ont des écailles pareilles à des pièces de monnaie, couleur or, argent, cuivre, bronze ou airain. Ils sont d'alignement bon ou neutre, ou semblent tout au moins plus disposés à discuter avec les humains qu'à les dévorer séance tenante (mais s'ils sont menacés, ils le feront sans le moindre remords). Cette liste n'est pas exhaustive, et certains sages affirment qu'il existe des dragons jaunes, bruns, pourpres, pareils à des gemmes ou couleur d'acier.

Les dragons étaient autrefois les dirigeants de Féerûne, entre la Mer Intérieure et la Côte des Épées ; et bien qu'ils ne soient plus guère nombreux maintenant (enfin, moins nombreux qu'avant, en tout cas), leur pouvoir individuel reste très grand. À l'arrivée des humains et des elfes, les dragons ont battu en retraite vers le nord. Aujourd'hui, et bien que ce soit rare, il arrive qu'un vieux dragon descende de son repaire ou se réveille d'un sommeil de plusieurs dizaines d'années dans un val oublié, et terrorise tous ceux qu'il rencontre.

Plus rare encore est l'un des événements les plus apocalyptiques des Royaumes : le Vol des Dragons. Parfois, des multitude de dragons chromatiques de tous âges descendent du nord pour semer la destruction sur leur passage. Le dernier vol de ce genre date d'il y a X années, durant l'Armée du Ver. Des dragons de toutes les formes et de toutes les tailles étaient venus depuis les terres au-delà de Thar, jusque dans la région de la Mer de Lune, des Vaux et du Cormyr. Ils causèrent d'immenses dégâts, réduisant pratiquement Phlan en ruines, endommageant Château-Zhentil et la Citadelle du Corbeau et provoquant la mort de Sylune, la Sorcière de Valombre. Les plus dangereux d'entre eux furent abattus par de puissants magiciens et de courageux guerriers, mais la plupart réussirent à se réfugier dan les montagnes des Cornes des Tempêtes, les Pics du Tonnerre et les Montagnes de l'Orée du Désert ; à ce jour, ils continuent à effectuer des raids sur les villages alentour et à pourchasser les voyageurs.

Enfin, il semble qu'il existe un cycle de 300 ans, nommé la Rage des Dragons, dont l'apogée affecte l'ensemble de la race. Les anciens royaumes d'Anaurie et de Hlondath pourraient avoir été victimes de ce genre d'attaque. Mais il n'y a pas suffisamment d'informations disponibles sur la Rage des Dragons, et personne ne semble soucieux d'en récolter davantage.

Cette forme la plus récente du Vol des dragons serait soi-disant l'œuvre du Culte du Dragon, une mystérieuse secte dont les membres maîtriseraient d'étranges formes de magie leur permettant de contrôler les Dragons maléfiques. Certains sages pensent au contraire qu'il s'agit d'une sorte de rituel ou de comportement cyclique de la part des dragons mauvais plutôt que d'une attaque concertée.

Les dragons, bons ou mauvais, partagent un code d'honneur leur permettant de se combattre autrement qu'à mort. Ils se livrent à une sorte de bataille rituelle faite de feintes et de coups retenus, chaque adversaire démontrant quel genre de dommages il aurait pu causer à l'autre. Ceci est à l'origine de la légendaire soumission des dragons, lorsque le courageux héros donne un bon coup sur le museau de la bête et que celle-ci roule sur le côté puis se rend. En réalité, ce combat de soumission découle d'un défi établi en vieux Dracon (un langage Draconique archaïque), et respecte tout un ensemble de rituels et de traditions. Certains dragons peuvent accepter, à titre individuel, de livrer ce combat contre un humain, bien qu'ils ne retiennent normalement pas leurs coups lorsqu'ils se battent ainsi avec des non-dragons. Il faut également noter que depuis le Temps des Troubles, on n'a relevé aucun cas de dragon acceptant un tel combat, ou se soumettant ainsi à une créature mortelle.

En règle générale, lorsque l'on traite avec un dragon, l'intelligence et les bonnes manières sont les meilleures armes dont on puisse disposer. Réussir à identifier l'animal et ses tendances représente la moitié du travail, car cette information permet de bien se préparer à la rencontre (après tout, un anneau de résistance au feu ne servira pas à grand-chose si le soi-disant dragon rouge s'avère avoir des écailles vertes). Les dragons sont également très conscients du prestige dont ils jouissent et de leur grande sagesse, et peuvent donc être aisément flattés. Un guerrier beau parleur aura une chance de porter une attaque mortelle (ou de sauver intelligemment sa peau) en combattant un dragon fier et vaniteux.

En résumé, les dragons sont intelligents, sages, puissants et dangereux. La plupart d'entre eux possèdent des capacités magiques en plus de leurs autres attaques. Ils régnaient autrefois sur cette terre, et ce n'est que grâce à leurs actions déterminées et leur nombre sans cesse croissant que les autres races ont réussi à les repousser vers le nord et l'Est. Ne les traitez pas à la légère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Dragons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum général :: Règles à suivre et documentation-
Sauter vers: