AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]

Aller en bas 
AuteurMessage
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Dim 10 Fév - 20:47

BG VALIDE

Nom : Sellaure'dyn (signifiant Filles de la Soeur d'Or)
Prénom : Tha'ivael (signifiant Lumière Bleue)
Surnom : Tha (surtout par ceux qui ont du mal avec les prénoms elfiques)
Poids : 52 kg
Taille : 1m65
Sexe : féminin
Age : 120 ans
Date de naissance,
Lieu de naissance : Reamwen
Description : une jeune elfe de la Lune (teu'tel'quessir) à la peau pâle argentée et douce, de longs cheveux soyeux noir corbeaux (reflets bleutés), fine et gracieuse. Elle se parfume au jasmin, la plupart du temps.
Signes particuliers : ses cheveux ondulent sous l'eau, des yeux couleur saphir

Traits de caractère marqués : curieuse de connaitre plein de choses, assez peu de complexes et tenant à sa liberté. Sa boisson préférée est le thé à la menthe.
Race : Teu'tel'Quessir (elfe de la lune ou argenté)
Métier : s'oriente progressivement vers la couture, tout en gardant sa vie d'aventurière.
Lieu de vie actuel : Reamwen
Classe Social : bourgeoisie (fille d'artisans couturiers), Mage de la Confrérie des Arcanes.
Classe du pj : mage
Divinité (si il y a) : respecte la Seldarine dans son ensemble
L'arme de prédilection utilisée (si il y a)
Familier : un dragon féérique mâle du nom d'Ethion (signifiant Espion)
Langues connues :
-le Commun,
-l'Elven,
-le Draconic,
-le Gnome.

Liste de sorts RP :
-Manipulation à distance
Ecole : Transmutation (M0,B0)
Composants : Verbal, Gestuel
Composante materielle : Aucune
Portée : 7.5m+(1.5m/2niv) , 1 Action
Cible : objet (2,5 kg max)
Durée : Concentration
RM : Non
JS : Non

Effet:
En pointant le doigt vers l'objet de son choix, le lanceur de sorts peut le soulever et le déplacer sans le toucher (l'objet non magique pesant jusqu'à 2,5 kg et n'étant porté ou tenu par personne). En sacrifiant une action de mouvement, il peut déplacer l'objet de 5 mètres au maximum (dans n'importe quelle direction). Le sort s'arrête instantanément si la distance séparant le personnage de l'objet dépasse les limites de portée indiquées. (Manuel des joueurs v3.0 P 229)
-Création d'eau
Ecole : Invocation (Pa1,P0,D0)
Composants : Verbal, Gestuel
Composante materielle : Aucune
Portée : 7.5m+(1.5m/2niv, mais limité à 7.5 dans ce cas) , 1 Action
Cible : voir description
Durée : Instantanée
RM : Non
JS : Non

Effet:
limité à une petite quantité. Ce sort crée une eau potable. Elle apparaît dans n’importe quel récipient capable de la recevoir. Ce sort ne peut pas faire apparaître de substance à l’intérieur d’une créature. L'eau ainsi crée pèse un kilo/ litre. (Manuel des joueurs v3.0 P 198)

Portrait :
mediafire.com ?aentmfdyd22

Thème musical :
https://www.dailymotion.com/relevance/search/diabolo%2Bmenthe/video/x1nwxs_yves-simon-diabolo-menthe_music

Origines :
Enfin le grand jour, la famille Sellaure'dyn était heureuse, leur fille tant désirée allait arriver. La mère s'ecclipsa avec les autres femmes de la famille pour ne réapparaitre que plusieurs jours plus tard, portant dans ses bras le nouveau-né. Les parents se penchèrent sur l'enfant et tous deux furent fascinés par le regard bleu saphir et profond de leur fille. Et d'un commun accord ils décidèrent de l'appeler Tha'ivael : Lumière Bleue, comme son regard.

Tandis que la jeune enfant grandissait, son caractère s'affirma. Elle aimait aider à coudre de beaux vêtements mais elle avait trop souvent tendance à n'en faire qu'à sa tête. Les années passèrent et ses parents commencèrent à réfléchir à l'avenir de leur fille. Puisqu'elle semblait avoir un fort tempérament poussé par l'esprit d'aventure et de curiosité, ils allaient essayé de la confier à un Mage.

Le Mage acceuilla la jeune elfe d'un regard profond et sondeur. Puis il opina tranquillement aux parents. Tha'ivael n'en croyait pas ses yeux. Tout ces livres, tout ces ingrédients ici et là! Le Mage laissa la jeune enfant circuler et admirer son laboratoire.

Tha'ivael passa de longues années à lire des livres et des livres. De temps en temps, son maitre passait dans la pièce mais sans jamais la déranger. Il préféra laisser l'intelligence et la connaissance de la jeune enfant se développer naturellement, sauf lorsqu'il fallut passer aux exercices pratiques. Le Maitre veilla à ce qu'elle apprenne correctement les bonnes formules. Il lui apprit aussi à se choisir et à appeler un familier.

Toutes ces histoires qu'elle lut, toutes ces créatures fantastiques qu'elle voyait en croquis, finirent par adoucir son caractère. Elle se prit à rêver d'aventures extraordinaires, de découvertes inouies et d'anciens savoirs cachés et mystérieux. Devenue plus concentrée et plus savante, elle comprenait mieux certaines choses mais... l'horizon semblait l'appeler de plus en plus.

Maintenant à l'aube de l'âge adulte, son Maitre la convoqua.
"Tha'ivael, il est temps pour toi d'aller confronter ton savoir à la réalité. Je t'ai enseigné les méthodes pour parfaire ton art. Tu peux maintenant franchir les portes de la ville."
Il s'en suivit une longue accolade durant laquelle Tha'ivael remercia son maitre. Puis elle alla s'équiper d'un baton, d'une arbalète et se mit en route pour la Forêt d'Eméraude.

Une image qui représente votre pj



Dernière édition par severian61 le Ven 28 Mar - 17:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Lun 11 Fév - 11:39

La Sortie En Forêt I :


C'était la première sortie de Tha'ivael hors de l'enceinte de la ville. La forêt semblait calme et sereine.

Puis les buissons devant elle s'agitèrent. Curieuse, elle s'avança. Malheureusement deux grouilleux en surgirent et commencèrent à l'agresser. Elle se mit immédiatement à courir et à fuir. Puis, faisant appel à la concentration et aux connaissances que son maitre lui avait enseignées, elle appela Ethion, son dragon féérique. Mais, à peine avait-elle fini de l'invoquer que, déjà, les grouilleux étaient sur elle. Elle courut encore. Elle sortit et arma son arbalète, en vain, car Ethion en avait déjà fini avec ces créatures.

Profitant de ce moment de répit durement gagné, elle se concentra et fit appel à un sort de protection. Puis elle se mit à marcher beaucoup plus prudemment, protégée par Ethion.
"Ca commence bien", pensa-t-elle en observant sa blessure au bras.

Elle continua à explorer un peu le coin de cette forêt, fit quelques autres rencontres de grouilleux pour finir par découvrir le Temple de Labelas. Elle s'y réfugia quelques temps et en profita pour s'entrainer un peu au baton. Puis elle se remit en route.

Un peu plus loin, des feuilles se mirent à bouger. Mais cette fois-ci elle se tint prête. Arbalète armée et levée, elle pointa en direction de l'agitation. Un homme surgit de derrière un arbre. Tout de blanc vêtu et encapuchonné.
"Un voleur, pensa-t-elle, il ne me manquait plus que ça."
"-Je n'ai pas d'or, dit-elle armée et prête à tirer ou à fuir.
-De l'or? Qu'en ferais-je? , répondit l'homme."
"En plus il essaye de me ruser ou veut plus que mon or, je ferai mieux de fuir", pensa-t-elle.
Mais l'homme décida alors de rabaisser sa capuche. Son air n'était pas menaçant. Quelques cicatrices barraient son visage mais cela n'inquiéta pas Tha'ivael. Elle avait lu dans un livre que les humains cicatrisaient beaucoup moins bien que les elfes. Il resta à distance ainsi, dans une attitude aussi neutre que possible. Elle l'examina plus attentivement et constata son pendentif. Il portait le symbole de Lurue.
"Lurue? La licorne bienveillante?", pensa-t-elle.
Elle en fut tout autant surprise que soulagée.

L'homme se présenta comme s'appelant Elion, protecteur de la forêt. Il revenait d'un long voyage dont elle apprit maladroitement la raison. Il lui proposa de la soigner, chose qu'elle accepta.
"-Que préférez-vous? Des soins naturels ou des soins magiques?, demanda-t-il
-Vous portez son symbole, je vous fais confiance, répondit-elle"
L'homme la soigna. Malgrè la douleur, elle ressentit la dextérité et la douceur des mains d'Elion sur sa peau. Il discutèrent un peu ensemble. Avant de partir, il l'encouragea à être prudente. Mais avant de la quitter, Tha'ivael fut satisfaite de constater qu'elle avait réussi à décrocher un sourire de son soigneur.

Elle reprit son exploration.

Elle venait d'arriver sur un sentier qu'elle comptait bien explorer lorsque deux créatures surgirent. Elle arma son arbalète tandis qu'Ethion attaquait autant qu'il pouvait. Mais une ombre étrange surgit et chargea les deux créatures. Elles tombèrent au sol, rapidement. L'ombre étrange se tourna vers Tha'ivael et prit la parole. Il s'agissait d'Elion, vraisemblablement sous quelques sorts de protection encore inconnus pour Tha'ivael.
"Deux bébés dragons verts? Que font-ils ici?", s'interrogea Elion.
Tha'ivael observa les cadavres des créatures. Elles ressemblaient effectivement à des bébés dragons verts.
"Il ne faut pas rester ici. Il vaut mieux partir avant que leur mère arrive.", expliqua Elion.
Tha'ivael frémit à l'idée de rencontrer une mère dragon en colère et se mit à courir à la suite d'Elion.

Plus loin, ils rencontrèrent Kamlio, une vieille connaissance d'Elion vraisemblablement. Tha'ivael les laissa discuter ensemble. Tandis qu'ils parlaient, elle tenta d'analyser sa journée.
Lurue... protecteur... tout de blanc vêtu... doigté... sauveur... L'esprit de Tha'ivael se mit à rêver tandis qu'elle souriait à Elion.


Dernière édition par severian61 le Mer 12 Mar - 5:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Dim 17 Fév - 10:54

Les Epreuves Arcaniques I :


Tha'ivael continuait à s'entrainer dans la forêt d'Emeraude. Accompagnée d'Ethion, elle faisait preuve, autant que possible, de prudence et de tactique lorsqu'une créature magique surgit soudainement et se présenta devant elle : un tome animé.
"-Ah vous voilà enfin , dit le Tome Animé.
-Euh, oui? , répondit Tha'ivael sur un ton mélé de méfiance et curiosité.
-Tha'ivael Sellaure'dyn?
-En effet, mais qui la demande?
-Je suis Arimentil, à votre service.
-A... mon service?
, demanda Tha'ivael sur un ton mélé de surprise et de défi.
-Ce n'est qu'une formule de politesse. Le maître de la Tour Arcanique désire vous recevoir.
-Bien, je te suis."

Mais au lieu de faire route vers Reamwen, le livre se stabilisa brusquement. Il invita Tha'ivael à lire la rune qui se trouvait sur sa page de droite. Elle observa ladite rune. Elle se concentra et réussit à la déchiffrer. Puis elle la prononca à haute voix. Ceci eut pour effet de faire vibrer le livre et de faire jaillir une douce lumière blanche de celui-ci. Très rapidement la lumière blanche encercla Tha'ivael. Il ne fut plus possible de distinguer quoi que ce soit pendant un moment. Petit à petit la lumière blanche et aveuglante s'estompa.

Le Départ :

Tha'ivael cligna des yeux et observa autour d'elle. Elle se trouvait maintenant au sein de la Tour Arcanique et le tome animé était déjà en train de se déplacer dans la pièce pour se diriger vers un elfe.
"-La voici maître, annonça le tome animé.
-Approche jeune enfant , dit l'elfe d'une voix douce et bienveillante.
-Maître , répondit Tha'ivael d'un ton empreint de respect et de gratitude.
-Ces derniers jours tu as découvert le monde qui entoure l'écorce protectrice de notre arbre.
-Oui.
-Tu arrives à un stade important dans ta vie en tant que femme du Tel'Quessir mais aussi comme magicienne. Cette nuit, tu seras mise à l'épreuve dans un lieu où l'Art est le maître mot.Ta réussite ou ton échec te permettront de rejoindre ou non la célèbre Confrérie des Arcanes.Ton succès en tant que magicienne dépend de ce qui t'attend.
-Je ferai de mon mieux.
-Suis-moi."

Tha'ivael suivit Thrar El'Dewin jusqu'à une porte fermée magiquement. Il prononça un mot de commande qui ouvrit celle-ci. De l'autre coté se trouvait un couloir et au bout de ce couloir un cercle magique. En son centre, Tha'ivael put reconnaitre un portail. Le maitre emprunta le portail, suivi par Tha'ivael. Une fois passée de l'autre côté, celle-ci n'en crut pas ses yeux. Un plan inter-dimensionnel composé de portails!
"-Woaaah! , lacha Tha'ivael émerveillée.
-Voici le plan des voyages arcaniques , introduit Thrar. D'ici nous rejoignons nos camarades de la confrérie dans chaque établissement présent sur les Côtes.
-Oui.
-Hélas celui de Lakhazar ne répond plus depuis que la ville est détruite. Tu vas à présent rejoindre l'Epreuve.
-Bien."

Thrar El'Dewin se mit à prononcer de puissants mots de pouvoir accompagnés de gestes complexes et fit apparaître un nouveau portail dimensionnel. Tha'ivael regarda le maitre faire d'un oeil admiratif.
"-Traverse ce portail, il t'y conduira , annonca Thrar.
-D'accord
, répondit Tha'ivael.
-Tu n'auras plus qu'à suvire ton instinct et le chemin après cela.
-Suivre mon instinct... le chemin....
, répéta-t-elle pour elle-même."

La Première Porte :

Tha'ivael se trouvait maintenant dans une pièce sombre, faiblement éclairée par quelques torches. Elle jeta un rapide coup d'oeil sur la pièce. Puis elle interrogea du regard son familier, Ethion, lorsqu'une voix éthérée et caverneuse résonna dans l'air.
"-Salutation, apprentie , dit la voix.
-Bonjour , lança Tha'ivael dans le vide.
-Es-tu là pour l'épreuve ?
-Oui.
-Devant toi se dresseront des portes infranchissables. Seule la sagesse et la perspicacité te permettront de les ouvrir."

Tha'ivael observa plus précisément la porte qui se tenait devant elle. Puis la voix reprit :
"-Devant toi se trouvent deux livres. Tu dois prendre l'un des deux, et la suite de l'épreuve découlera de ton choix.
-Un des deux livres.... hmmm
, réfléchit Tha'ivael à haute voix.
-Celui à ta gauche te permettra d'apprendre un sort pour matérialiser une petite quantité d'eau et déplacer quelques objets sur une courte distance. Celui à ta droite t'offrira le pouvoir du feu et de la foudre dévastatrice. Fait un choix.
-Je vois.... l'eau ou le feu... hmmm
, répondit Tha'ivael tandis qu'elle commençait à réfléchir aux conséquences de son choix. Matérialiser de l'eau ou le feu destructeur... hmm hmm !"
Bien que peu difficile, la première épreuve était lourde de conséquences, Tha'ivael décida de prendre le temps de réfléchir.
"Tu en penses quoi, toi? , demanda-t-elle à Ethion. Je fais des flaques d'eau et du déplacement d'objets ou bien du feu et de la foudre qui détruit?" Mais Ethion ne répondit rien.
"Mouais. Le feu, c'est toujours un truc à s'attirer des problèmes... pfiou..." Le temps s'écoulait. Tha'ivael aurait aimé y réfléchir plus longuement, en suivant le rythme elfique, mais ce n'était pas le moment.
"Bon, on va prendre l'eau et le déplacement d'objets... on verra après."
Tha'ivael se dirigea vers le livre de gauche. Celui-ci brilla un instant, avant de se volatiser simultanément avec celui de droite. Tha'ivael sentit de nouvelles connaissances emplir son esprit. Elle y vit des formules magiques : celle pour déplacer des objets à distance ainsi que celle pour créer une petite quantité d'eau.

La Deuxième Porte :

Puis la porte s'ouvrit tandis que la voix reprit :
"Tu as fait le bon choix. Le livre de droite mène assurément à la puissance, mais c'est là que repose la voix de ceux qui cherchent à contrôler la Toile d'Ombre. Or, le but de la magie sera et doit être : rendre service aux gens dans le quotidien. Avec des sorts simples, plusieurs vies peuvent être plus confortables. La puissance, quant à elle, finit toujours pas consumer l'esprit."
Tha'ivael était maintenant dans la deuxième pièce. La voix posa alors la deuxième épreuve :
"A présent, par quel biais accèderas-tu à la maîtrise de l'Art ? , interrogea la voix.
-Le savoir?... hmmm quelque chose me dit que ce n'est pas ça , pensa Tha'ivael à haute voix.
-C'est facile maîtresse, mais l'on m'interdit de vous donner la réponse , intervint Ethion.
-Facile? bien... alors commençons par le début , reprit à haute voix Tha'ivael. L'art... c'est la magie.... hmmm les sorts.... hmmm comment maitrise-t-on un sort? il faut le connaitre.
-Et comment peux-tu le manipuler ?
, interrompit la voix.
-Par la connaissance , répondit Tha'ivael.
-La connaissance est une chose, mais elle repose sur une autre primordiale pour l'Art.
-Oh! Mais bien sûr, Par la Toile!
-Oui.
-J'aurai du y penser de suite
, rajouta Tha'ivael en se tapant la main sur le front."

La Troisième Porte :

La deuxième porte s'ouvrit tandis que la voix parlait :
"La Toile englobe tout ce qui fait Faerûn, qu'il s'agisse des être vivants, des morts-vivants, des être inanimés, des solides, des liquides ou des gaz. Elle imprègne le sol, se diffuse dans les profondeurs de l'océan et s'étend jusqu'aux limites de l'air, dans le ciel et au-delà. La Toile est comme une vaste trame sur laquelle la substance du monde est tissée, un filet sur lequel les mortels se déplacent comme des araignées, un large océan à la surface duquel flottent les objets. En parallèle, elle est un aspect de Mystra et c'est par sa volonté que la Toile s'étend aussi loin."
Puis la voix annonça la troisième épreuve :
"-Mais la Toile possède ses faiblesses, cite m'en une , interrogea la voix.
-L'Ombre , répondit Tha'ivael.
-L'Ombre est détâchée de la Toile, elle n'a pas besoin de sa stabilité pour faire naître la magie. C'est pourquoi les fidèles de Shaar sont une menace, car s'ils peuvent endommager la Toile en créant des zones de magie sauvage ou morte, ils n'en sernt pas affectés."

La Quatrième Porte :

Puis la porte s'ouvrit sur une nouvelle pièce, tout aussi sombre que les précédentes. Et la voix annonça la nouvelle épreuve :
"Jadis, avant que la Toile n'adoptât sa forme actuelle, les règles de la magie étaient bien différentes. De nombreux êtres menaient des expériences sur des domaines inconnus qui généraient davantage de puissance que ce qui est possible aujourd'hui. Beaucoup d'artefacts rares et uniques remontent à ces temps anciens. En connais-tu un ?"
Tha'ivael commença à réfléchir, cherchant à focaliser sa mémoire sur les livres qu'elle avait pu lire sur ce sujet.
"-Il compte parmi les plus célèbres pour le Tel'Quessir , continua la voix.
-Il y a bien l'épée de Corellon , avança Tha'ivael.
-Certes, mais le plus beau et sacré de notre peuple demeurait en Myth Drannor.
-Myth drannor?
, se mit-elle à réfléchir à haute voix. Alors ... myth drannor... hmmm.... les elfes dorés.... hmm... la magie.... mais oui!"Tha'ivael sourit puis répondit :
"-Le mythal.
-Oui
, répondit la voix."

La Cinquième Porte :

La porte s'ouvrit et donna sur une pièce bien différente. Une créature l'attendait : elle ressemblait à l'un des sphinx que Tha'ivael avait pu voir en croquis dans des livres et à coté de celle-là, se trouvaient trois vases.
"Tu arrives enfin à la dernière question. Encore plus sûrement qu’un venin ne saurait jamais le faire, terrassai-je tous mes adversaires. Rongés et moulus de mes mains, rien de ce que je prends ne m'appartient. Nul ne me résiste, chaque chose meurtrit, cesse d'être libre, et par ma puissance retourne à l'équilibre. Qui suis-je ?"
Tha'ivael continua de réfléchir à haute voix :
"-Hmmm.... terrasser tous les ennemis.... prend ce qui ne lui appartient pas.... Je dirai : la mort
-Non
, répondit le Sphinx."
Un des vases à côté du Sphinx se brisa avec fracas.
"-Je suis un partenaire de la mort, alors, qui suis-je ? , reprit le Shpinx.
-Un des partenaires de la mort?... hmm hmm... Je dirai : la vie , répondit Tha'ivael.
-Non."
Un deuxième vase vola en éclats. Puis le Sphinx reprit :
"Tu as une dernière chance. Etant partenaire de la Mort, moi aussi je régis la vie: qui suis-je ?"
Tha'ivael continua à réfléchir, cherchant à résoudre cette énigme à la lumière de ses connaissances et de sa déduction :
"-Nul ne me résiste mais ce n'est pas la mort... Et je régis aussi la vie.... Moi je penserai bien à la faim mais je vais réfléchir encore un peu.
-As-tu trouvé la réponse ?
, insista le Sphinx.
-Je réfléchis encore un peu. Ca peut être la faim.... hmmm.... qu'est-ce qu'il a d'autre qui régit la vie et que nul résiste? La soif?
-C'est ta réponse ?
-Bon, j'ai bien réfléchi. Il y a bien des sorts qui protègent de la vie, et même des sorts qui protègent de la mort. Il y a aussi des sorts pour créer de l'eau et ne plus avoir soif. Mais je ne connais aucun sort contre la faim donc je répondrai : la faim.
-Tu as échoué."

Tha'ivael sentit le froid glacial de la mort pendant un bref instant. Puis elle fut à nouveau en vie mais avec une impression amère et désagréable dans la poitrine.
"-Voici le prix à payer , expliqua la voix du Sphinx qui avait disparu entretemps. La réponse était le Temps.
-Quoi? , répondit Tha'ivael. Je suis une elfe... le temps n'a pas cette prise sur moi!
-Passe à présent aux épreuves suivantes, mais reposes-toi avant car il te faudra combattre.
-Bien."

Tha'ivael prit le temps de se reposer. Elle s'assit dans un coin, les yeux ouverts mais semblant ailleurs. Puis, une fois reposée, elle se releva. Un portail apparut et sans autre explication, Tha'ivael l'emprunta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Dim 17 Fév - 10:56

Les Epreuves Arcaniques II :


La Première Salle : Le Feu.

Tha'ivael observa autour d'elle. Le portail venait de la poser au centre d'une pièce carrée et éclairée par des torches aux murs. Devant elle se tenait une porte fermée. Mais rien ne semblait dénoter une présence particulière. Puis une chaleur effrayante l'assaillit. Des flammes se mirent à jaillir ici et là, formant très rapidement un cercle de feu autour d'elle. Une forme commença à émerger petit à petit du feu. La forme se précisa et Tha'ivael put reconnaitre un élémentaire de feu.
Le combat commença mais il se résolut très rapidement par la défaite de Tha'ivael. Lorsqu'elle rouvrit les yeux et se releva, la même sensation désagréable et effrayante de mort s'empara d'elle. La porte était maintenant ouverte mais Tha'ivael était beaucoup motivée désormais. Elle regarda longuement la porte ouverte, hésitante et beaucoup moins enthousiaste.
"-Je sens l'hésitation et la peur chez toi, tu peux renoncer maintenant ou continuer en risquant de nouveau pour ta vie , reprit la voix.
-Non, je continue , répondit Tha'ivael en puisant ses forces dans sa curiosité naturelle."

La Deuxième Salle : L'Eau.

Tha'ivael franchit la porte et se trouva au centre d'une nouvelle pièce. Celle-ci était assez semblable à la précédente dans sa disposition mais elle était enitèrement inondée. Puis Tha'ivael remarqua quelque chose qui s'agitait dans un coin : une luciole. Celle-ci s'avança vers Tha'ivael et lui posa une énigme :
"-Voici ma question :
Je suis source et mère de toute vie,
Prenez garde à ce que je ne vous submerge.
Qui suis-je ?
-L'eau
, répondit Tha'ivael."
Pendant un instant, Tha'ivael espéra que la réponse à l'énigme allait lui épargner un nouveau combat. Mais des bulles se mirent à se former à la surface de l'eau. Puis un élémentaire d'eau émergea et l'attaqua. Le combat fut plus bref que le précédent. L'élémentaire s'approcha de Tha'ivael et la noya sans peine.
Elle se releva encore une fois, la sensation amère et désagréable s'emparant d'elle à nouveau. Elle se dirigea d'un pas lent et las vers la porte qui menait à la prochaine salle.

La Troisième Salle : L'Air.

La pièce ressemblait à la première dans sa disposition. Et une luciole s'y promenait. Elle se présenta devant Tha'ivael et lui posa l'énigme suivante :
"Voici ma question :
Froid comme la mort,
Vif comme l'argent,
Je n'ai jamais soif,
Je bois sans arrêt...
Qui suis-je ? "

Tha'ivael réfléchit mais elle commençait à être passablement éprouvée des épreuves précédentes. Sa motivation avait considérablement diminuée.
"-Froid comme la mort : l'acier?... Bois sans arrêt : une rivière? ...N'a jamais soif : toujours plein?
-Si tu ne trouves pas la réponse, tu auras droit à un nouveau combat
, réenchérit la luciole.
-Mouais , confirma Tha'ivael d'un ton amer."
Celle-ci commença déjà à se préparer au combat. Elle envisageait la tournure des épreuves sous un angle de plus en plus pessimiste.
"-Quel est ta réponse ? , insista la luciole.
-La glace, répondit sans conviction Tha'ivael.
-La réponse était: le poisson."
Suite à quoi, apparut un serpent de mer qui attaqua Tha'ivael. Rusant, combattant et usant de tous ses sorts, elle finit par le vaincre péniblement.
Tandis qu'elle reprenait son souffle, la luciole conclut :
"Tu peux passer à l'épreuve suivante."

La Quatrième Salle : La Terre.

Comme pour les autres pièces, Tha'ivael fut téléporté au centre de celle-ci. Cette salle ne manifestait guère de différences avec la précédente. Une autre luciole était présente aussi et annonça la nouvelle énigme :
"-Voici ma question :
Parfois je suis fort,
Parfois je suis faible.
Je parle toutes les langues
Sans jamais les avoir apprises.
Qui suis-je ?
-Tu sais que tu commences à m'énerver?
, interrompit Tha'ivael qui commençait à trouver ce labyrinthe tout autant mortel que désagréable.
-Voici ma question :
Parfois je suis fort,
Parfois je suis faible.
Je parle toutes les langues
Sans jamais les avoir apprises.
Qui suis-je ?
-Le vent
, répondit Tha'ivael dans un premier temps.
-Qui suis-je ? Le vent ? Le soleil ? La voix ? L'écho ? Un savant ?... Le vent. C'est incorrect ! Tu as une dernière chance.
-Je sais, j'ai bien compris ton jeu la chose. Alors? Où sont-elles tes créatures?
-Tu ne réponds pas à la question ?
-Moi je vais te proposer une énigme.
-Tu es sûre ?
-Je décide du courant et de la force, qui suis-je?"

La luciole réfléchit un moment, un moment pendant lequel Tha'ivael put souffler. Puis elle finit par répondre :
"-Je suis le satellite Séluné.
-Bravo.
-Tu n'as pas répondu mon énigme.
-C'est l'écho, bien qu'un écho sans vent n'ai aucune force. Donc il y a deux réponses dans ton éngime, la luciole. Je pourrai même rajouter qu'un écho sans voix, ça n'existe pas non plus. Alors envoie tes bestioles !
-En effet, mais ton raisonnement ne tient pas avec cette énigme. Tu es impatiente et trop terre à terre. Ton épreuve s'achève ici."

Tandis que la luciole s'évanouissait, Tha'ivael fut irrésistiblement attiré par un nouveau portail qui venait d'apparaître. Elle le franchit et se retrouva dans une autre pièce.

L'Arrivée :

Tha'ivael reconnut la salle comme étant la pièce centrale dans la Tour Arcanique que Thrar El'Dewin avait ouvert. Celui-ci était déjà présent et l'attendait. Tha'ivael baissa la tête tandis qu'il prit la parole :
"-Tu as tenu jusqu'à la fin, même si ce ne fut pas une réussite complète. Mais les erreurs font partie de l'apprentissage.
-Je l'espère, maître.
-Seule la volonté dont tu as fait preuve compte au final. Et ta première décision fut la plus importante. Tu peux désormais devenir une apprentie de la confrérie.
-Merci maitre. Mais j'aurai préféré percer les mystères de ces énigmes.
-Ces lucioles font preuve de trop de lyrisme.
-Il y a un point qui m'a surpris : si ce n'est pas l'eau qui est source de vie alors qu'est-ce?
-Si c'est bien l'eau, mais le souffle divin est une autre réponse possible. A vrai dire la luciole cherchait à te désorienter.
-Oui. J'ai été très désorientée après ceci.
-Quoi qu'il en soit. Voici pour toi."

Thrar El'Dewin sortit un baton et une robe d'un tiroir et les tendit à Tha'ivael qui le remercia.
"-Merci maitre.
-Tu auras pour les prochains jour l'occasion de rencontrer la confrérie. En attendant repose ton esprit et réfléchis à ton avenir.
-Oui.
-Bien, à notre prochaine rencontre.
-Merci maitre."

Puis Tha'ivael se retira, sous le sourire bienveillant de Thrar El'Dewin, pour réfléchir et analyser cette série d'épreuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mar 19 Fév - 17:52

Le Grimoire de Tha'ivael I :
(entièrement rédigé en espruar)


Etudes sur le Sommeil Humain :

Le cycle nycthéméral de l'être humain peut se découper en 2 phases dont l'une d'elle se subdivise en sous-phases très particulières que j'ai pu étudier : le sommeil. Celui-ci semble se diviser en 3 sous-phases de durée et d'importances différentes que je nommerai : sommeil léger, sommeil intermédiaire, sommeil profond et sommeil onirique.



1 : Réveil.
2 : Veille.
3 : Endormissement.
4 : Sommeil Léger.
5 : Sommeil Intermédiaire.
6 : Sommeil Profond.
7 : Sommeil Onirique.

- Lors du sommeil léger, j'ai pu constater des phénomènes de ralentissement de la respiration, de baisse de la température corporelle ainsi que quelques agitations irrégulières de l'activité physique. C'est une période assez brève et qui ne se reproduit qu'au réveil et en sens inverse.
- Lors du sommeil intermédiaire, l'être humain est nettement moins sensible à son environnement. Différents tests l'ont clairement prouvé. C'est une phase où l'état du sommeil reste encore instable. Sa vigilance est nettement diminué sans pourtant avoir totalement disparu.
- Lors du sommeil profond, l'être humain semble totalement déconnecté de son environnement. Il ne réagit plus aux sons, ni à la lumière, etc... Les muscles sont totalement relâchés, la température est basse et la respiration très lente et régulière. Cette étape du sommeil est la plus longue de toutes et annonce le sommeil onirique.
- Lors du sommeil onirique, le corps de l'être humain ne manifeste guère de différence avec l'état précédent si ce n'est qu'en observant de plus près, j'ai pu constater que les yeux semblent s'agiter sous les paupières.
- Ces périodes se suivent et s'alternent selon une moyenne de 2 à 3 fois par nuit de sommeil.

Toutes ses activités semblent extérieurement désorganisées et ne se croiser qu'au sein du psychisme humain. On peut donc en tirer le schéma suivant :





En suivant la Pierre des Eléments, on peut en déduire les prédominances suivantes :
Le sommeil léger est un moment caractérisé par des activités brèves et irrégulières : on retrouve ici l'élément Feu.
Le sommeil intermédiaire est un mouvement lent et descendant vers le sommeil profond : on retrouve ici l'élément Eau.
Le sommeil profond est un état stable et reposé : on retrouve ici l'élément Terre.
Le sommeil onirique est une période pendant laquelle l'être humain semble en voyage éthéré : on retrouve ici l'élément Air.

Il y a donc moyen d'altérer la qualité et le temps du sommeil humain via les éléments. Cependant il faudra noter que le sommeil onirique semble être aussi lié à la Lune et veiller donc à ne pas négliger l'influence astrologique sur le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Ven 22 Fév - 17:25

Le Grimoire de Tha'ivael II :
(entièrement rédigé en espruar)


Enchantements et Contre-Enchantements du Premier Cercle :

Les sorts concernés par cette étude sont :
-Charme-personne,
-Hypnose,
-Sommeil.

Les Enchantements du Premier Cercle :

Les modalités opératives montrent la différence suivante : le mage a soit le choix entre un effet coercitif et profond mais long à mettre en place et à courte durée, soit un effet suggestif plus rapide à insuffler et à durée plus longue.
Coercition : incantation longue, durée courte, effet fascinatoire.
Charme : incantation courte, durée longue, effet d'influence.

Plus l'enchanteur cherchera un effet dominant sur l'esprit de la cible, plus l'incantation sera longue et la durée d'effet courte.
On notera donc que l'enchantement d'esprit est avant tout une transmission d'influence plutôt qu'une altération mentale.
Ils s'opposent à la détermination de la cible.
L'enchanteur cherchera donc à rester vigilant sur son choix des cibles, privilégiant les créatures indécises.
Les ordres et suggestions de l'enchanteur seront d'autant plus efficaces si celui-ci possède un charme supérieur. Il peut être judicieux que l'enchanteur se prépare en lançant une Splendeur de l'Aigle sur lui-même.
Ces sorts sont tout soumis au risque de rupture en cas d'agression. Leur utilisation est à privilégier lorsque l'enchanteur souhaite forcer la diplomatie avec la cible.

Les Contre-enchantements :

La force d'âme et l'expérience forgeant l'esprit de la cible, les sorts d'Enchantements du Premier Cercle sont avant tout à utiliser sur des sujets peu expérimentés ou indécis.
Les contre-enchantements tiendront compte de ces données : l'enchanteur pourra accroitre sa protection contre les enchantements en renforçant sa détermination, par une Sagesse du Hibou, ainsi que sa protection magique, par une Protection contre un Alignement.
Une hostilité ouverte permet aussi de diminuer les chances d'enchantement et augmentent la réussite du contre-enchantement.

Conclusion :

Les enchantements d'esprit du Premier Cercle conviennent parfaitement dans le cadre d'une diplomatie forcée envers une cible de faible volonté et de faible expérience.
Il est conseillé d'y adjoindre d'autres sorts de présence ou de protection, tels que Splendeur de l'Aigle, Protection contre un Alignement, Sagesse du Hibou, etc...


Le tableau suivant permet d'avoir une idée globale du fonctionnement des Enchantements du Premier Cercle :

Magicien => Cible
-----------------------
Art => Volonté
Charme => Charme
Ordre => Instinct


Le mage veillera à respecter la conjonction de ces différents éléments pour réussir ses enchantements.


Dernière édition par severian61 le Mer 12 Mar - 3:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Ven 22 Fév - 17:36

Le texte suivant est écrit sur la page de gauche, en espruar, dans le Grimoire de Tha'ivael . L'écriture est appliquée et particulièrement soignée :

"Ses cheveux noirs dans le vent,
Sa peau a des reflets d'argent.
Dans ses yeux couleur saphir
pourraît-on y lire l'avenir ?
Tha'ivael, Tha'ivael
De toutes les elfes, la plus belle !

Sur son visage souriant
Est la candeur de l'enfant.
Elle est douce comme la rosée
Ses gestes remplis de beauté.
Thaivael, Tha'ivael
De toutes les elfes la plus belle !

Dans mon coeur elle alluma
Comme une flamme de joie.
Nos corps se sont entremêlés
C'était un jour dans la forêt.
Thaivael, Tha'ivael
Sublime, douce sensible et belle
Telle est l'elfe Tha'ivael !

par Natsha."


Sur la page de droite, un prénom est écrit en diagonal et en commun : Natsha. Des petites fleurs et des coeurs sont griffonnés tout autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Lun 25 Fév - 23:33

Le Sceptre d'Anubis I :


La mission :

Tha'ivael s'était attablée à l'Auberge des Victoires d'Aldebaran, en compagnie de Kaze et d'Argent. Ils discutaient de choses et d'autres, tout en mangeant du paté, lorsqu'une apparition les surprit. Une bouche éthérée surgit et se mit à leur parler. Elle venait de la part de Shanthea, l'archimage de l'Ecole de Magie, et demandait l'aide d'Argent et de Tha'ivael. Elle expliqua qu'un mage, du nom d'Erdo, semblait en difficulté. Kaze fut invité à se joindre car l'affaire pouvait devenir dangereuse. Elle leur donna aussi l'adresse à laquelle le trouver. Tha'ivael, Kaze et Argent se levèrent de table et se mirent en route pour rejoindre Erdo chez lui.

Avant d'entrer chez Erdo, Argent et Tha'ivael se couvrirent de quelques sorts de protection, par précaution. Puis elles entrèrent dans la demeure du mage, accompagnées par Kaze. Erdo expliqua brièvement la situation. Il venait de découvrir une tombe ancienne, vraisemblablement liée à un culte de Mulhorande : Anubis. Kaze et Argent tentèrent d'en savoir plus mais Erdo resta très évasif. Il avoua, avec peine, qu'il avait organisé des fouilles et que celles-ci s'étaient mal déroulées. Accompagné de quatre mercenaires, qu'il avait embauchés pour l'occasion, il dut rebrousser chemin face aux gardiens du tombeau : des mort-vivants. Il comptait sur Tha'ivael, Kaze et Argent pour aller récupérer un sceptre qu'il avait laissé derrière lui dans sa fuite. De même, il n'osait avouer son échec cuisant à l'archimage Shanthea qui avait tenté, en vain, de le dissuader dans cette entreprise. Il confia un élixir d'Horus-Ré à Tha'ivael.

Comprenant qu'Erdo n'en dirait pas plus, la troupe sortit de la demeure et suivit la route que celui-ci leur avait indiqué : le Nord de la plage d'Opale. Arrivant sur les bords de la plage, chacun se prépara à inspecter celle-ci et à se battre contre les différentes créatures qui l'habitent. Tha'ivael, Kaze et Argent fouillèrent tant la plage que les falaises en vain. La troupe continua donc sa route vers le Nord. Mais l'entrée de ce tombeau restait imperceptible, jusqu'à ce qu'Argent attira l'attention de Tha'ivael et de Kaze sur un lieu de fouilles. Des pioches, des blocs de pierre déplacés, des brouettes et même des vases funéraires extraits étaient étalés devant un puits sombre et profond. Chacun prit un instant pour vérifier la sécurité des environs puis ils descendirent par l'échelle.

Le Tombeau :

L'exploration :


Tha'ivael, Kaze et Argent posèrent le pied dans une salle qui ressemblait à un vestibule. Kaze sortit une torche et ils purent examiner plus en détails la pièce. De nombreuses peintures ornaient les murs. Des restes d'ustensiles antiques jonchaient le sol. Une odeur de poussière flottait dans l'air. Cependant il valait mieux ne pas trainer. Ils s'enfoncèrent dans l'unique couloir. La progression fut prudente et sans mauvaises surprises, jusqu'à ce qu'ils arrivent face à un mur terminant le couloir en impasse. A ses pieds, gisait le cadavre d'un homme. Bien que desséché, celui semblait relativement récent. Son accoutrement finit de convaincre la troupe qu'il s'agisssait de l'un des mercenaires employés par Erdo. Tha'ivael entreprit de fouiller le mur à la recherche d'un moyen de faire apparaitre une porte secrète. Elle finit par remarquer un bouton dissimulé entre les peintures et appuya dessus. Un lourd et bruyant vacarme se fit entendre tandis que le mécanisme activait et ouvrait une porte dissimulée. Les craquements de pierre furent accompagnés d'un flot de poussières, tandis que Kaze eut l'impression d'entendre au loin des bruits plus lugubres encore.

Le passage ainsi ouvert ils purent continuer leur exploration, en prenant le temps de vérifier les différents recoins, à la recherche du sceptre perdu d'Erdon. Largement protégée par ses sorts, Argent ouvrait la marche. Une seconde porte se présenta, elle tourna la poignée de celle-ci et l'équipée put continuer sa route. Quelques mètres plus loin un faible déclic se fit entendre, Argent eut tout juste le temps de glisser à terre pour esquiver des lames. Celles-ci se balançaient d'avant en arrière, menaçant quiconque s'en approchant de le découper. Petit à petit, les lames cessèrent leur va-et-vient et il fut possible de passer sans danger. Au bout du couloir se tenait une porte. Celle-ci était largement couverte de peintures représentant une scène importante : des hommes en posture d'adoration devant l'un des leurs peint en position dominante. Cela supposait que Tha'ivael, Kaze et Argent arrivaient à terme de leur exploration. Tha'ivael tourna la poignée de cette porte. Un souffle de poussières vola dans l'air puis il fut possible d'examiner plus précisément la nouvelle pièce.

La salle contenait de nombreux sarcophages fermés et alignés. Argent coinça la porte avec une dague puis la troupe entra prudemment dans la salle. Trois corps gisaient au sol. Tha'ivael, Kaze et Argent purent reconnaitre les mêmes traces de dessèchement sur ceux-ci. Leurs accoutrements étaient aussi bien trop récents. La troupe contourna les cadavres des mercenaires et commença à chercher le sceptre. Argent, se tenant en tête, remarqua la première un objet à vibration magique. Il se trouvait aux pieds du cadavre d'un des mercenaires, celui étant situé au plus profond de la salle. Argent demanda alors à Kaze d'user de la rapidité légendaire des moines pour aller chercher le plus prestemment possible le sceptre. Kaze se mit à courir. Il attrapa le sceptre d'un geste vif et précis et revint tout aussi rapidement. Argent examina le sceptre afin d'être sûre qu'il s'agissait bien de celui qu'avait décrit Erdo puis elle le confia à Tha'ivael. Tout semblait calme. Apparemment l'expédition ne rencontrerait pas d'autres obstacles que ces lames balançoires.



Le Réveil des Momies :

Mais il n'en fut rien. Au moment où ils ne s'y attendaient plus, les couvercles des sarcophages se mirent à vibrer puis éclatèrent dans un vacarme assourdissant suivi par un épais nuage de poussières. Des momies, des dizaines de momies se levaient devant eux. Tha'ivael, Kaze et Argent firent demi-tour et tentèrent de s'enfuir. Malheureusement le vacarme des couvercles des sarcophages avait couvert le bruit de la porte se refermant et brisant la dague qu'Argent avait placée. Les momies se tenaient toutes debout maintenant et commençaient à fixer férocement la troupe.

Argent et Kaze se jettèrent contre les momies. Tha'ivael, de son côté, but la potion et cracha un souffle divin. Malheureusement les momies étaient bien trop vieilles et cela les blessa à peine. Au lieu de l'effet espéré, ce fut Kaze qui se retrouva temporairement aveuglé par la puissance de l'élixir. Il tenta de combattre du mieux qu'il put, tandis qu'Argent tailladait et tranchait les chairs putréfiées des momies. Tha'ivael incanta ses quelques sorts contre les momies. Assez rapidement, elles furent réduites en pièces. Argent reprit son souffle tandis que Kaze recouvrait progressivement la vue. Mais le pire restait à venir. Un bruit sinistre se fit entendre. Tha'ivael, Kaze et Argent se tournèrent vers le fond de la salle et purent constater que le plus vieux et plus richement décoré des sarcophages était en train de s'ouvrir. Par chance, cela réouvrit la porte. Il était temps de courir à toutes jambes.

Tha'ivael, Kaze et Argent se précipitèrent à travers l'entrée de la salle et se mirent à courir. Malheureusement d'autres momies, provenant d'autres salles, avaient, entretemps, rejoint le couloir. Il était désormais impossible de sortir sans forcer le passage à travers celles-ci. Kaze et Argent tentèrent d'en repousser autant qu'ils purent. Tailladant, assommant, découpant et martelant autant qu'ils pouvaient mais les momies finirent par les toucher aussi. Argent se retrouva infectée par une de leurs maladies, tandis qu'un coup fatal fit s'écrouler Kaze. Tha'ivael invoqua une créature afin de distraire les momies et aida Argent à embarquer Kaze vers la sortie. La lenteur des momies leur fut profitable et c'est essouflées qu'elles arrivèrent à s'échapper d'une mort certaine.

De retour à l'air libre, Kaze reprit ses esprits. Des grognements dans une langue ancienne et oubliée se faisaient entendre en contrebas dans le puits. Les grognements se rapprochèrent dangereusement. Affaiblis mais déterminés, Tha'ivael, Kaze et Argent entreprirent de pousser les vestiges des piliers d'entrée du tombeau afin de refermer définitivement celui-ci. Dans un vacarme assourdissant et un puissant flot mélant poussières, sables et sueur, les vestiges des piliers d'entrée s'effondrèrent, condamnant à jamais l'entrée du tombeau maudit. Soulagés, Tha'ivael, Kaze et Argent marquèrent une pause avant de reprendre la route vers Aldebaran pour y ramener le sceptre durement acquis. Quelqu'un avait devoir s'expliquer, et son nom était Erdo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Lun 25 Fév - 23:47

Le Sceptre d'Anubis II :


Le Retour :

Les Voleurs :

Affaiblie, malades pour certains, la troupe retourna à la demeure d'Erdo. La porte était ouverte mais aucune trace de celui-ci. La suspicion de Kaze n'en fut qu'autant plus accrue. Discutant de la stratégie à suivre, la troupe fut interpellée par des objets qui se mirent à parler. Cachés depuis longtemps, ils attendaient un moment propice pour se manifester. Ils racontèrent leur histoire : comment Erdo les avait transformés en objet et pour quels motifs. Il fallait désormais lever le sortilège. Les objets expliquèrent qu'Erdo possédait une orbe. Il suffirait alors de dissiper le sort contenu dans l'orbe pour libérer les objets et leur faire recouvrir leur forme humaine initiale. Les objets indiquèrent que celle-ci se trouvait dans la chambre d'Erdo. Mais un piège maintenait l'accès de la pièce précautieusement gardé.

Fort heureusement, Tha'ivael connaissait un sort pour désactiver les pièges. Tandis qu'Argent s'assît dans un coin, tentant de ne pas s'effondrer, et que Kaze se chargeait de surveiller les lieux, Tha'ivael se dirigea vers la chambre. Sa vue elfique détecta rapidement la présence du piège qu'elle désactiva grâce à sa magie. Cependant deux chiens de garde veillaient dans la chambre. Alertés par cette intrusion, ils se réveillèrent et chargèrent sur Tha'ivael. A la vitesse de l'éclair, Kaze surgit de derrière et mit à terre les deux bêtes. Tha'ivael put alors prendre l'orbe posée sur la table. Puis Kaze et Tha'ivael sortirent de la chambre et rejoignirent Argent et les objets ensorcelés dans le salon de la demeure d'Erdo.

Tha'ivael demanda à Argent si elle connaissait un sort de Dissipation. Celle-ci cracha un vomissement verdâtre en guise de réponse. Ne pouvant se charger de dissiper le sort, elle confia à Tha'ivael un parchemin de Dissipation que celle-ci utilisa sur l'orbe. Quelque chose s'éteignit au sein de l'orbe tandis que les objets se mirent à vibrer et à se déformer, recouvrant progressivement leur forme humaine originelle. Mais ils ne ressemblaient pas du tout à la description qu'ils s'étaient donnés. Encapuchonnés et armés, ils se tournèrent vers l'un d'eux qu'ils appelaient "chef" et remercièrent la troupe de leur avoir donné l'orbe qu'ils étaient venus chercher.

Kaze et Argent se dirigèrent vers la porte de sortie, tentant ainsi de barrer la route à ces étranges personnes. Il s'agissait, en fait, de voleurs sans scrupules, trois hommes d'armes et un mage, qui avait été embauché par un mage rival afin de subtiliser l'orbe d'Erdo. Malheureusement ils avaient échoué et la troupe venait de les libérer. Argent les somma alors de rendre l'orbe en échande leur vie. Voyant l'état de la troupe, ils tentèrent leur chance. Mais c'était sans compter sur la détermination et la puissance de Tha'ivael, Kaze et Argent. Tha'ivael s'occupa de neutraliser le mage tandis qu'Argent et Kaze chargèrent les hommes d'armes. Les voleurs furent vaincus, avec peine toutefois. De plus en plus méfiants quant aux implications de cette histoire, la troupe se tint prêt à accueillir le retour d'Erdo.

Erdo :

Ce fut à ce moment que la porte du couloir intérieur s'ouvrit. Erdo entra dans la salle et constata avec stupeur l'état des lieux. Quatre corps gisaient dans un coin. Argent, assise dans un coin, tentait de retenir ses vomissements. Kaze portait les marques des différents combats qu'il venait de mener. Tha'ivael était pâle et affaiblie. Mais la troupe restait déterminée à avoir des explications. Déboussolé et surpris, Erdo ne trouva aucune réponse satisfaisante. Argent tenta de le convaincre de venir s'expliquer devant l'archimage Shanthea mais il refusa. Kaze décida alors de l'assommer. Ensuite il lui retira son équipement, par précaution, le ligota et l'installa dans un coin.

Alors que Tha'ivael, Kaze et Argent se préparaient à rejoindre l'Ecole de Magie, afin d'expliquer ces évènements, la porte d'entrée de la demeure s'ouvrit. Un nouveau personnage se présenta à eux. Il s'agissait du mage rival et commanditaire de cette tentative de vol. Il prétendit être le véritable propriétaire de cette orbe. Mais lorsqu'Argent tenta de le convaincre d'aller s'expliquer devant l'archimage Shanthea, il devint hésitant et fuyant. Dans un élan, il tenta de s'enfuir par la porte mais Kaze lui bloqua la route. Il finit par rejoindre le sort des voleurs qu'il avait embauchés. Tha'ivael traina son corps vers les autres puis récupéra la robe de mage de celui-ci.

Rien ne se passait comme prévu et les choses devenaient compliquées et ambigües. Qui était le vrai propriétaire de l'orbe? Qu'est-ce que cachait Erdo?
Profitant de ce répit, Kaze partit fouiller la demeure d'Erdo afin d'obtenir quelques indices qui auraient pu en dire plus. Tandis qu'Argent et Tha'ivael tentaient de reprendre leur souffle, un cri se fit entendre dans le couloir. Kaze revint en courant. Une brume épaisse provenant du couloir se mit à envahir le salon. Des grognements sourds et lugubres accompagnèrent rapidement celui-ci. Argent reconnut ces voix. Dans un dernier élan, elle appela l'aide d'une créature céleste : Danan. Danan entendit aussi ces voix lugubres et maudites et se jeta férocement sur celles-ci. Soutenu par celui-ci, Kaze réussit à chasser les momies. La troupe allait enfin pouvoir sortir et expliquer la situation à Shanthea.

Malheureusement une deuxième vague de momies apparut dans le couloir. Kaze et Danan s'occupèrent de ceux-ci. A peine eurent-ils le temps de reprendre leur souffle qu'une troisième vague se présenta déjà. L'affaire devenait inquiétante : ils ne pouvaient tous provenir du portail de téléportation et pourtant quelque chose les attirait. Tha'ivael se concentra et observa. Peu avant que la quatrième vague de momies arriva, elle remarqua que le sceptre vibrait. Le sceptre ! Le sceptre les attirait !

Depuis le début, Erdo leur avait menti en leur faisant croire qu'il s'agissait de son sceptre égaré lors de sa fuite dans le tombeau. Ce fut à ce moment qu'il reprit connaissance. Aperçevant les momies et craignant pour sa vie, il supplia finalement Tha'ivael, Kaze et Argent de l'amener auprès de Shanthea à qui il avouera tout plutôt que de mourir. Kaze et Danan réussirent avec grande peine à vaincre la quatrième vague de momies. Puis Kaze délia Erdo, le couvrit d'une couverture. Enfin, la troupe se dirigea vers la porte d'entrée de la demeure. Danan, de son côté, s'occupait de protéger le départ de la troupe.

Le Rituel :

Dehors, il faisait nuit. Une chance pour passer discrètement mais ce ne fut pas le cas. A peine dehors, le sceptre se remit à vibrer et de nouveaux mort-vivants surgirent, agressant au hasard passants ou gardes. La troupe pressa le pas et se rendit prestemment à l'Ecole de Magie. Puis Tha'ivael, Kaze et Argent se rendit au bureau de Shanthea. Kaze tambourinait autant que possible. Inquiet et épuisé de tous ces combats, il ne souhaitait plus qu'une chose : en finir au plus vite.

Finalement la porte s'ouvrit et ce fut avec un grand étonnement que Shanthea découvrit l'état de la troupe : Kaze portait les marques des mutliples affrontements, Tha'ivael était très pâle, Argent prise de vomissements et Erdo nu et recouvert d'une couverture. Néanmoins Shanthea cerna rapidement quel était le problème. Il fallait maintenant se dépêcher et détruire au plus vite le sceptre. Malheureusement la magie contenue dans celui-ci était trop forte, le détruire aurait engendré de trop grands dégats. Cependant Shanthea avait une solution. Mais il fallait faire vite avant que l'Ecole ne se retrouve envahie de momies et autres mort-vivants.

Laissant Erdo à l'étage, Shanthea, Tha'ivael, Kaze et Argent redescendirent au rez-de-chaussée. Tha'ivael et Argent s'occupèrent de tracer les runes et les différents pentacles tandis que Shanthea donnait ses instructions. Elle plaça le sceptre le plus loin possible du Cercle de Protection. Lorsque chacun eut pris place, le rituel commença. Concentrées et paslmodiant le rituel, Tha'ivael et Argent ne virent pas ce qui se passait dans leur dos. Les cris, les différentes incantations, les tremblements, les éclairs et autres manifestations permettaient néanmoins de déduire qu'un combat magique et féroce se déroulait entre Shanthea et le Maitre du Sceptre. Tha'ivael et Argent maintinrent leur concentration coûte que coûte, aidées et protégées par Kaze. Quelques momies tentèrent d'interrompre le rituel mais elles furent repoussées par Kaze. De son côté Shanthea enchainait de puissantes incantations afin d'en finir avec le Maitre de ces momies.

Puis le silence se fit enfin. Tha'ivael et Argent achèverent leurs psalmodies et s'effondrèrent. Elles n'étaient plus qu'épuisement et fatigue. Shanthea s'approcha d'elle et les guérit des infections que les momies avaient réussi à incuber lors de l'assaut au cours du rituel. Elle remerçia chaleureusement chacun pour sa participation à la résolution de ce problème. La troupe écouta vaguement les paroles de Shanthea, soulagée et réconfortée par les mots de celle-ci mais aussi bien trop épuisée pour en apprécier toute leur valeur. Voyant que la troupe avait donné tout ce qu'elle pouvait dans cette affaire et nécessitait bien du repos, Shanthea les invita à se revoir plus tard. Elle souhaitait récompenser chacun d'avoir autant donné pour éviter un désastre.

Soulagé mais épuisé, chacun s'en retourna à ses affaires. Argent partit se reposer. Kaze retourna à l'Auberge. Tha'ivael, de son côté, se dirigea vers les Thermes afin de prendre un bon bain et de se détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mer 12 Mar - 0:24

Le Sceptre d'Anubis III :


Epilogue : La Récompense :

A l'Auberge des Victoires :

Tha'ivael venait de finir sa chasse aux Grouilleux : un exercice qu'elle faisait de temps en temps pour entrainer Ethion. Elle le renvoya et s'assit au pied d'un arbre. Alors qu'elle entrait dans la Rêverie, elle fut saisie par un message télépathique. Shanthea souhaitait revoir Tha'ivael, Kaze et Argent afin de faire le point sur l'affaire dont ils s'étaient occupés. Tha'ivael se mit en route pour Aldebaran. Elle entra dans l'Auberge des Victoires, commanda un thé et s'assit sur le canapé près du feu de cheminée. Avec un peu de chance, Kaze et Argent finiraient par passer à l'Auberge, se diït-elle.

Lorsque Kaze entra, Tha'ivael était en train de vérifier ses théories sur le sommeil humain auprès d'un jeune ensorceleur endormi à une table, sous le regard intrigué de Natsha, Kamlio et Waldemar. Natsha avait une idée mais refusa de la confier à Tha'ivael. "Tu risques d'aimer !", dit-elle en riant doucement. Tha'ivael se laissa guider par Natsha qui lui demanda d'approcher sa bouche près de l'oreille de Logan, le jeune ensorceleur endormi. Puis, au moment où Tha'ivael s'y attendit le moins, Natsha la mordit à l'oreille. Elle cria de douleur ce qui réveilla Logan. L'effet avait réussi mais Tha'ivael apprécia assez peu de s'être fait mordre l'oreille.

Finalement ils décidèrent de retourner sur le canapé. Kaze et Tha'ivael discutèrent ensemble tandis que Natsha et Kamlio se murmuraient des choses. Mais leur discours tourna court. Kamlio était malade d'avoir mélangé des alcools incomaptibles. Elle monta, aidée par Natsha, à l'étage. Quelques minutes plus tard, Natsha redescendit à peu près au même moment qu'Argent. Elle lui demanda où se trouvait Kamlio et se dirigea rapidement à l'étage pour la rejoindre. "Fugace la Argent non ?", s'étonna Kaze.

La chance avait souri à Tha'ivael : Kaze et Argent étaient présents à l'Auberge des Victoires. Il ne lui restait plus qu'à attendre qu'Argent redescende et ils pourraient enfin se rendre à l'Ecole de Magie. Ce fut sur ces faits qu'entra une étrange elfe. Elle portait un costume de chat et n'émettait que des miaulements en guise de paroles. Tha'ivael tenta d'établir la communication avec elle mais elle lui répondit en drow. Tha'ivael se retira et Natsha en profita pour s'intéresser de plus près à cette étrange elfe.

Peu de temps après, Kamlio et Argent redescendirent. Celle-ci semblait un peu plus disponible et salua Tha'ivael et Kaze. Tha'ivael tenta d'expliquer à Argent que Shanthea les attendait mais celle-ci ne sembla pas déterminée à s'y rendre. Il fallut toute la persuasion de Kamlio pour la convaincre de rejoindre Tha'ivael et Kaze. Enfin, ils purent se mettre en route pour l'Ecole de Magie.

A l'Ecole de Magie :

Tha'ivael, Kaze et Argent arrivèrent à l'Ecole de Magie et attendirent d'être reçus par Shanthea. Tha'ivael en profita pour saluer les autres apprentis de la Confrérie, présents. Shanthea arriva et fut chaleureusement saluer par les trois mais la discussion démarra tout de suite sur les explications. Elle commença par demander à ce que l'orbe lui soit rendue puis elle annonça qu'Erdo n'était pas le vrai propriétaire. Ensuite elle fit venir Erdo.

Les explications se déroulèrent donc entre Tha'ivael, Kaze, Argent, Erdo et Shanthea. Erdo réclama ses affaires mais Shanthea l'en priva pour le sanctionner de son erreur. Ensuite Shanthea interrogea Tha'ivael, Kaze et Argent sur le déroulement des évènements et ce fut à ce moment que les choses commencèrent à se compliquer. Les voleurs avaient bel et bien été envoyés par le véritable propriétaire de l'orbe qui fut, lui aussi, occis par les trois. Soutenue par Argent, Tha'ivael tenta d'expliquer qu'à ce moment il était impossible de faire confiance autant à Erdo qu'à l'autre mage et qu'aucun des deux ne s'était vraiment montré coopératif. Shanthea confirma et révéla le nom du propriétaire : Skatalan. Ces deux mages étaient connus pour être aussi fier l'un que l'autre. Les explications s'enflammèrent légèrement. Shanthea eut à demander le silence pour calmer les choses mais elle-même fut blessante en traitant Tha'ivael, Kaze et Argent d'assassins. Argent encaissait, autant qu'elle pouvait, les excuses des uns et des autres et laissait Tha'ivael expliquer les évènements. Kaze, de son coté, avait opté pour un profil bas et silencieux. Seul Erdo tenta quelques remarques au cours de la discussion entre Tha'ivael et Shanthea. Mais il fut à chaque fois remis en place par celle-ci. Puis l'explication se termina lorsque Shanthea exigea que la robe de Skatalan lui soit rendue, chose que fit Tha'ivael. Les gardes, qui étaient présents pour l'occasion, demandèrent alors ce qu'ils devaient faire. Ceci finit d'enrager Argent qui quitta promptement l'Ecole de Magie.
"-C'est une drôle d'attitude : défendre l'objet d'une personne qui vous manipule et que vous assommez par la suite. Je vous laisse sans demander de dédommagement cette fois-ci, mais n'agissez plus avec autant de précipitation, conclut Shanthea.
-Personne ne l'a obligé à nous manipuler non plus, termina Tha'ivael."

Finalement, l'affaire avait été clarifiée et les gardes ne mettraient pas aux arrêts Tha'ivael, Kaze et Argent. Avant de partir, Shanthea déposa un coffret contenant la récompense pour la résolution de cette affaire, comme promis. Kaze et Tha'ivael quittèrent l'Ecole, soulagés mais aussi inquiets.

Après les Explications :

Après être sortis de l'Ecole, Tha'ivael et Kaze discutèrent un peu entre eux. Celui-ci s'inquiétait qu'Erdo cherche à se venger et à récupérer ses affaires. Mais Tha'ivael le rassura en lui rappelant que Shanthea s'occupait de lui. Au pire il pourrait toujours lui rendre ses affaires si il craignait vraiment des représailles, suggéra Tha'ivael. Finalement Kaze préféra se ranger à l'idée que Shanthea s'occupait d'Erdo plutôt que d'aller lui rendre ses affaires.

Ils leur restaient à retrouver Argent afin de lui donner sa part de la prime pour la résolution de cette affaire. Celle-ci était en pleine discussion avec un forgeron dans laquelle elle maugréait et pestait contre la vanité des mages. "J'parlais pas d'toi hein", rassura Argent à Tha'ivael. Ensuite celle-ci tenta de rassurer la première mais elle semblait trop déçue et trop remontée. Elle refusa de recevoir sa part de la prime et commençait à reconsidérer son adhésion à la Confrérie des Arcanes. Les mots qu'avaient prononcés Shanthea lui restait en travers de la gorge. Finalement Tha'ivael réussit à la convaincre d'aller faire un tour pour se changer les idées et passer à autre chose.

Quelques Jours plus tard :

Tha'ivael retourna à l'Ecole de Magie afin de rendre la part de la récompense d'Argent à Shanthea. Celle-ci finit de la rassurer en lui rappelant que l'affaire avait été entendu et qu'elle avait pu juger en toute connaissance des responsabilités des uns et des autres. Et puisqu'Argent ne désirait pas sa part, Tha'ivael était libre d'en faire ce que bon lui semble. Sur ce, Tha'ivael ne dérangea pas d'avantage Shanthea et s'en alla retrouver Kaze afin de partager le restant de la prime avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mer 12 Mar - 3:28

Le Grimoire de Tha'ivael III :
(entièrement rédigé en espruar)


Introduction à la Pratique Evocatoire :

Liste de Sorts Concernés :
- Décharge électrique, Illumination, Lumière.
- Dague de glace, Déflagration d'Horizkaul, Lame persistante de Shelgarn, Projectile magique.
- Arme de feu, Boucle électrique de Gedlee, Combustion, Nuage de confusion, Ténèbres.

L'Ecole d'Evocation est la voie qui permet au mage de conjurer directement les fils d'énergie de la Toile. Au lieu de dominer le fil afin de le moduler et de l'altérer au gré de ses besoins, grâce à cette voie le mage peut directement brûler, geler, invoquer, enchanter sans avoir à vaincre la résistance de la forme sous laquelle l'énergie se présente à lui. C'est une voie à la fois très recherchée et très dangereuse. Elle permet autant une efficacité redoutable qu'une absence de contrôle sur les effets secondaires.

Par l'Evocation, le mage peut appeler à lui une énergie brute non-visible dans la réalité. On relèvera au passage que les sorts d'Evocation puisent directement dans la Toile, le mage doit donc en visualiser le point de destination : ceci explique que la plupart des cibles devront compter avant tout sur leur rapidité de réaction pour échapper aux effets dévastateurs de ces sorts. Mais cette énergie brute doit, ensuite, être rendue visible et manifeste afin d'avoir un impact sur la réalité. On retrouvera donc les différentes formes d'énergies élémentaires dans la liste de l'Ecole d'Evocation : froid, feu, son, électricité, etc... L'irruption et l'impact du fil d'énergie sur la réalité sont tels que la plupart de ces sorts sont à effet instantané. Du fait de la nature génératrice d'énergie de cette Ecole, la plupart des sorts sont tout autant variés qu'offensifs. Utiles dans les cas de conflit, le manque de subtilité de cette voie montre vite ses limites dans des situations plus complexes. Un mage ne pourra donc parer à toutes les situations en suivant la seule école d'Evocation. On recommandera cette voie dans des situations d'affrontement physique et direct.

Pour réussir son évocation, le mage concentrera son esprit sur l'énergie souhaité et le point de destination. Il veillera aussi à faire preuve d'une grande rapidité afin d'augmenter ses chances de surprendre sa cible car l'Evocation est avant tout faite pour agir vite. Son ambition et son expérience acquises augmenteront la puissance directe de la plupart des attaques évocatoires. Le fil de la Toile vibrera sous les doigts et les injonctions du mage, terrassant tous ceux qui seront dans le champ d'action visualisé par celui-ci. La puissance de l'impact de l'énergie évocatoire n'étant pas ou peu dépendante de l'endurance de la cible, l'effet reflète plus directement la connaissance de l'Art du mage, au delà de toute forme effective.

Un examen des deux premiers Cercles Evocatoires permet de révéler la figure mantique suivante :


Ce symbole révèle les différents courants de la Toile qui circulent d'un Cercle évocatoire à un autre. Grâce à cette spirale et aux corrélations qu'elle révèle, les énergies appelées restent cohérentes en puissance les unes par rapport aux autres. C'est une des clés fondamentales pour s'initier à l'Art de l'Evocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mer 12 Mar - 5:39

Sortie en Forêt II :


Préparatifs :

Tha'ivael passa de longues semaines à étudier l'Art de la Toile. Profitant de son accès à l'Ecole de Magie, elle put lire différents ouvrages sur les Ecoles de magie. Tantôt se recceuillant dans le calme de l'Ecole, tantôt profitant du confort de l'Auberge des Victoires, elle parachevait sa connaissance des symboles et des théories sur l'Art. Forte aussi de ses expériences et de ses diverses chasses aux grouilleux, elle avait pu enrichir son grimoire de sorts variés et puissants. Elle se sentait d'autant plus curieuse et motivée à tenter cet affrontement dangereux et risqué que son compagnon, Ethion, avait lui-même acquis plus de force. Il était temps, pensa-t-elle, de mesurer sa nouvelle connaissance de l'Art à la réalité. Mais elle hésitait encore : son projet concernait une créature puissante et redoutable.

Elle réfléchissait et hésitait encore lorsqu'elle apprit une nouvelle qui la décida : l'une de ces créatures était sortie de sa tanière. Désormais cette créature menaçait tous ceux qui oseraient s'aventurer dans la partie Sud de la forêt d'Emeraude. Tha'ivael referma son livre. Elle contempla une dernière fois le feu de cheminée de l'Auberge des Victoires et se mit en route. Le chemin fut sans risques jusqu'à la forêt. Arrivée à l'entrée de celle-ci, elle traça un cercle d'invocation et appela Ethion. Lui aussi avait bien progressé avec le temps et l'expérience. Il était devenu un fier dragon féérique. Tha'ivael le contempla avec respect et satisfaction puis elle manipula les fils de la Toile afin d'apporter quelques sorts de soutien à son compagnon.

Le temps était clément. Armée de son baton, Tha'ivael s'avançait dans la forêt. Tantôt écoutant les oiseaux et animaux de la forêt, tantôt chassant les grouilleux qui espéraient lui barrer le passage. Enfin elle arriva dans la région Sud de la forêt. Son coeur se mit à battre plus fort. Ethion jeta un coup d'oeil vigilant envers sa maitresse. Elle inspira profondément pour calmer ses angoisses et renouveler sa motivation. Puis elle se remit en chemin. Avançant pas à pas et le plus prudemment possible, Tha'ivael tentait de s'approcher au plus près de la créature sans la réveiller. Et finalement, elle l'aperçut. Fidèle à lui-même, il semblait somnoler tranquillement mais quelques mouvements brefs et rapides sur l'épine dorsale trahissait sa vigilance implacable. Il était si énorme. Tha'ivael le regarda en tremblant. Et si elle n'y arrivait pas? Elle hésitait maintenant. Cela lui semblait tout d'un coup de la folie. Mais un regard d'Ethion la rassura. N'avait-elle pas passé ses longues semaines d'études pour pouvoir prouver la supériorité de la magie? Tha'ivael inspira à nouveau profondément. Sa motivation lui revint. Elle recula afin de se préparer à l'affrontement.

Le Premier Affrontement :

Tha'ivael commença par tracer un cercle d'invocation et conjura le soutien d'un loup sanguinaire auquel elle lui suppléa l'apport de l'Endurance de l'Ours. Tha'ivael regarda autour d'elle. Tout était calme, trop calme. La présence de ces créatures était toujours synonyme de mort et les animaux les fuyaient d'autant. "Maintenant il est temps d'y aller", se motiva Tha'ivael. Elle se mit à s'approcher pas à pas de la puissante et terrifiante créature. Elle estima la distance et lança son premier sort. Aucun effet. La peur lui avait faussé l'estimation de la portée de son sort. Celui-ci avait échoué hors de contact de la créature. Il ne fallait pas recommencer une telle erreur. Sa connaissance de la Toile restait limitée et elle ne devait pas se permettre une deuxième erreur de ce type. Tha'ivael avança encore un peu. Puis encore un peu. Elle zigzaguait entre les arbres afin de profiter de leur protection et de s'approcher au plus près de la créature. "Cette fois-ci, la distance est bonne mais il va falloir réagir vite après", pensa-t-elle.


Tha'ivael lança son deuxième sort qui toucha et réveilla le draketerre dans un puissant et terrifiant cri mélant douleur et rage. Sa vigilance légendaire lui permit de détecter tout de suite ses proies et il se mit à charger. Il poussa un deuxième cri de rage tandis que les buissons craquaient et pliaient sous le poids et la charge du monstre. Tha'ivael s'était à nouveau reconcentrée et se tenait prête à enchainer ses sorts. Le loup sanguinaire et Ethion réagirent et se mirent à attaquer le draketerre. Un coup de gueule à droite et il projeta contre un arbre Ethion qui émit un gémissement de douleur. Un coup de gueule à gauche et il écrasa le loup qui couina et peina à se relever. Le deuxième sort de Tha'ivael toucha à temps. La puissance d'attaque du monstre fut réduite par une Main de Bigby. Mais Ethion et le loup avaient déjà subi de graves blessures. Le combat s'annonçait mal. Il était presque sûr que Tha'ivael allait perdre maintenant. Mais elle resta concentrée et enchaina ses sorts. Tha'ivael, Ethion et le loup dépensèrent toutes leurs forces pour mettre à mal le terrible et terrifiant draketerre qui hurlait et se battait de toute sa férocité.

Toute concentrée à vaincre le draketerre, elle ne vit pas la chose venir et se produire. Alors qu'elle se préparait à lancer un autre Projectile magique, sa concentration fut rompue par un douloureux choc. Ethion venait de fuir et avait du rompre le contact. Elle regarda ce qui restait du loup et constata avec horreur que le draketerre l'avait déjà achevé. Ses yeux injectés de haine et de furie, il fonçait maintenant droit sur Tha'ivael. A peine eut-elle le temps de se retourner pour fuir qu'il lui happa la jambe. Elle hurla de douleur et se débattit avec la force du désespoir pour se sortir de la prise du monstre. Au sol et respirant rapidement, elle tenta de se relever lorsqu'elle sentit l'haleine fétide du monstre sur sa nuque. Elle roula sur le coté. Une secousse fit trembler la terre au moment où le draketerre y planta ses puissantes dents. Mais d'une pate, il réussit à balayer Tha'ivael qui fut projeter contre un arbre. Elle émit un autre cri de douleur. Maintenant elle en était sûre, il fallait fuir et vite. Galvanisée par l'adrénaline et n'écoutant que son instinct de survie, elle se mit à courir. Boitant, trébuchant et zigzaguant entres les arbres, elle courait. Le draketerre était puissant et rapide mais bien trop large pour zigaguer entre les arbres. Petit à petit, Tha'ivael réussit à le distancer. Progressivement, elle n'entendit plus rien. Elle s'arrêta, se cacha derrière un arbre et attendit. Mais toujours rien. Elle tenta un coup d'oeil derrière l'arbre. Aucune trace du draketerre. Elle avait réussi à le semer.

Tha'ivael pansa, lava ses plaies, soigna ses blessures et réfléchit. Elle tenta de faire appel à sa mémoire. Elle se repassa les images de l'affrontement et réfléchit encore. Grâce à ses sorts, elle avait réussi à le blesser très sérieusement, elle avait donc encore une chance de le vaincre. Elle esquissa un vague sourire soulagé et se reposa. Elle entra en Rêverie et laissa son esprit errer sur la Toile et renouveler ses sorts mémorisés. Elle traça un autre cercle d'invocation et fit venir un autre loup sanguinaire. Reposée et restaurée, elle se dirigea à nouveau vers le draketerre.

Le Deuxième Affrontement :

Elle refit le chemin en sens inverse et ne tarda pas à apercevoir le draketerre. Gravement blessé, il restait là à attendre que des proies passent à portée de sa vue. Mais cette fois-ci, la proie comptait bien faire mordre la poussière à la terreur de la forêt. Echauffée et encore plus déterminée par son premier affrontement, Tha'ivael entama les hostilités. Le premier sort frappa gravement le draketerre. Il hurla sous le déluge de grêlons qui s'abattait sur lui. Il tourna sa puissante tête et aperçut à son tour Tha'ivael. Il rugit de toute sa force et chargea. Le loup réagit et se mit en travers du chemin du monstre afin d'aller à sa rencontre. Mais la chance n'était pas avec Tha'ivael. Le draketerre se jeta sur le loup qui eut à peine le temps d'émettre un déchirant couinement de douleur avant de s'écrouler. Tha'ivael se retrouvait à nouveau seule face au monstre qui continuait sa charge furieuse sur celle-ci.

Tha'ivael dut se remettre à courir et à zigzaguer entre les arbres. Elle avait discerné ce point faible chez le draketerre et comptait s'en servir. Profitant de la distance que cette course-poursuite lui procurait, elle lança un autre sort d'attaque. Rien n'y fit. Le draketerre était bien plus endurant que ça et il continua à poursuivre sa chasse. Tha'ivael commença à s'inquiéter. Son coeur se mit à palpiter de panique. Elle n'arrivait pas à vaincre le monstre. C'était à peine croyable. Il saignait de part en part mais continuait à charger. Rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Tha'ivael profita encore une fois de la distance obtenue par la distance et lança une Flèche acide de Melf. La créature hurla à en faire trembler les arbres mais continua sa course-poursuite.

Désormais, il apparaissait clairement à Tha'ivael qu'il fallait tenter le tout pour le tout. Elle n'aurait pas le temps de projeter son sort assez loin pour s'en épargner les dégats, mais la puissance de celui-ci devrait suffire pour vaincre ce draketerre. Tandis qu'il chargeait, Tha'ivael se concentra sur un sort de Tempête de grêle. Il n'était plus qu'à quelques mètres. Tha'ivael commença à lancer son sort. Il n'était plus qu'à quelques centimètres. Il ouvrit en grand sa gueule sur Tha'ivael. Son haleine fétide emplissait tout l'air qu'elle put respirer. Ses yeux semblaient luire d'un regard satisfait et triomphant. Puis les puissants grêlons s'abattirent au moment où le draketerre allait refermer sa gueule sur la magicienne. Il gémit de toute ses forces tandis que la grêle le perforait et lui déchirait la chair. Ce fut son dernier cri. Le draketerre s'effondra. Haletante, Tha'ivael regarda le monstre tomber. Elle-même s'écroula à terre, épuisée par la férocité et la puissance que lui avaient couté ce combat. Elle reprit petit à petit son souffle et poussa un cri de joie. Elle venait de vaincre son premier draketerre.

Avant de retourner se reposer et se restaurer, Tha'ivael prit le temps de désosser le monstre afin d'en récupérer la machoire inférieure : un trophée durement et dignement mérité. Tha'ivael était satisfaite : sa maitrise de l'Art venait de faire ses preuves. Enrichie de cette expérience, elle médita sur les failles de sa tactique. Quelques jours plus tard, elle put vaincre un deuxième draketerre avec moins de difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mar 25 Mar - 0:55

Une Enquête dans le Nord I :


Le Voyage :

Il était tard, Tha'ivael venait de passer de longues heures à lire au Temple d'Oghma, à Aldebaran, et elle décida de sortir pour faire une pause. Sur le chemin elle croisa Kaze. Celui-ci était pressé. Elle l'interrogea mais il répondut assez brièvement en lui expliquant que, soit elle le suivait tout de suite, soit il continuait son chemin. Il prit cependant le temps de la prévenir que sa mission pouvait impliquer de prendre de lourdes responsabilités. Curieuse de nature et ne voyant pas où était le problème, elle accepta et se mit en route pour le Nord en suivant Kaze.

Avant de sortir d'Aldebaran, ils croisèrent Argent. Kaze lui fit à peu près la même proposition qu'à Tha'ivael : soit elle se joignait à eux, soit il continuait sa route. Argent déclina la proposition. Kaze et Tha'ivael la saluèrent et reprirent leur chemin. L'affaire avait l'air urgente. Kaze avait reçu pour ordre de la part de son maitre d'aller enquêter au Nord sur un chantier de construction. Ils devraient, pour l'occasion, se faire passer pour de simples ouvriers.

Il faisait nuit. Kaze et Tha'ivael avançèrent rapidement sur la Route du Nord, jusqu'à leur premier point de destination : un chariot et des gardes qui semblaient attendre les ouvriers recrutés. Kaze et Tha'ivael se firent donc passer pour ces ouvriers. Kaze se fendit, pour l'occasion, d'un accent rural. Tha'ivael le suivit et imita tout autant l'accent rural.

Grace aux gardes, le convoi put traverser le Bois de Ruhn. Petit à petit, ils arrivèrent en vue de leur destination : un chantier. Celui-ci était dejà bien avançé. Des tours de garde, une porte, des enceintes et même un batiment principal avaient été reconstruits ou restaurés. Après avoir été contrôlé par les gardes à la porte, Kaze et Tha'ivael purent entrer. On les envoya vers un maitre de chantier nain qui leur demanda d'aller aider le charpentier.

Le Chantier :

Malgré sa robe de bure et sa capuche, l'un des gardes remarqua que Tha'ivael était une femme. Afin d'éviter les problèmes, Kaze la fit passer pour une sorte de mégère au caractère rude et peu commode. Tha'ivael se prêta au jeu et se fendit de menaces à coups de marmite et de louche en fer. Puis ils purent se rendre dans le batiment principal afin d'aider le charpentier. Celui-ci manquait de mains d'oeuvre pour amener les planches qu'il préparait à l'extérieur. Kaze et Tha'ivael se mirent donc à porter les planches et a les amené à l'extérieur sur le lieu du chantier. Le premier voyage se passa sans problèmes. Mais ce ne fut pas le cas lors du deuxième voyage. Un grincement sourd éveilla les réflexes de Kaze et de Tha'ivael qui purent éviter, à temps, des planches dégringolant d'un échaufadage à proximité. L'un des capitaines de la garde releva la rapidité de réaction de Kaze et Tha'ivael. Kaze tenta de le ruser en prétextant de l'entrainement à fuir les voleurs mais le capitaine avait déjà une autre idée en tête. Il demanda à Kaze et Tha'ivael de les suivre afin de leur confier un autre travail. Pour Kaze, les choses se présentaient plutôt bien : voici qu'on lui donnait la possibilité de poursuivre son enquête en se rendant dans un autre lieu du chantier.

Kaze et Tha'ivael suivirent le Capitaine qui les emmena à l'entrée de l'étage supérieur du batiment principal. Un garde veillait sur la porte. Il interrogea le capitaine qui lui expliqua que Kaze et Tha'ivael feraient de bons ouvriers pour le chantier à l'étage. Puis le garde ouvrit la porte et Kaze et Tha'ivael purent monter et découvrir le premier étage du batiment principal. Kaze imita l'ouvrier curieux. Le capitaine lui répondit assez vaguement en expliquant qu'il s'agissait de la future salle de réunion pour les officiers. Puis il laissa Kaze et Tha'ivael sur le chantier en cours en précisant qu'ils devaient vieller à ce que le travail soit accompli avec précision. Il insista aussi sur l'interdiction formelle de se rendre à l'étage supérieur.

Dès que le capitaine quitta la pièce, Kaze demanda à Tha'ivael de fouiller le lieu tandis qu'il s'occuperait de surveiller l'entrée et d'accomplir le travail. Kaze se mit donc à oeuvrer sur le mur qui restait à finir tandis que Tha'ivael se mit à inspecter la pièce. Caché dans une étagère et enfoui sous la poussière, Tha'ivael finit par découvrir un vieux plan de l'édifice. Mais, dans un premier temps, elle n'eu pas le temps de l'étudier, le capitaine était en train de remonter pour vérifier l'avancée des travaux. Elle se souvint de sa première rencontre avec Natsha et décida d'enfuir le plan là où le capitaine n'oserait pas chercher. Puis elle se dépêcha de rejoindre Kaze. Voyant que le travail avançait bien, le capitaine repartit soulagé. Tha'ivael ressortit le plan de dessous sa robe de bure en le passant par le col et commença à l'étudier.
"-Qu'est-ce que c'est que ça?, demanda Kaze.
-Quoi donc?, interrogea Tha'ivael.
-Tu n'as rien entendu?
-euh, non."


Tha'ivael continua à se pencher sur le plan et se rendit compte que certaines choses clochaient. L'ancien plan ne correspondait pas au nouvel édifice. Puis le bruit se reproduit. Cette fois-ci, Tha'ivael put l'entendre. Cela ressemblait à un coup de tonnerre. Mais le plus étrange fut qu'il semblait provenir de l'étage supérieur. Puis des bruits de pas se firent entendre. Tha'ivael roula le plan et se remit à travailler avec Kaze. Le capitaine passa sans vraiment leur préter attention et se dirigea vers la porte fermée à clé et menant à l'étage supérieur. Kaze et Tha'ivael se regardèrent. Peut-être était-il temps d'agir? Mais le capitaine redescendit à peine quelques minutes plus tard et leur demanda de les suivre à l'étage supérieur.

Kaze et Tha'ivael ne découvrirent pas ce qu'ils attendaient à l'étage supérieur... Ils finirent par quitter le chantier et retournèrent sur Aldebaran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mar 25 Mar - 2:39

Une Enquête dans le Nord II :


Plusieurs jours plus tard, Kaze approcha Tha'ivael. Il venait de recevoir un message. On demandait à ce que Kaze et Tha'ivael se rendent au Bal organisé à Pélinor. Une fois sur place, ils auraient à rencontrer le Marquis de Pélinor et le convaincre de cesser ses inquiétudes quant aux mouvements des troupes du Comte de Landraken, dans le Bois de Ruhn. Kaze s'était acheté pour l'occasion une tenue un peu plus noble. Accompagné de Tha'ivael, ils partirent se changer mais celle-ci se mit à rire en voyant la tenue de Kaze. Sa tenue n'avait de noble que la qualité du tissu. Kaze se sentait gêné, cela risquait de compromettre sa mission. Tha'ivael sortit sa trousse de couturière et reprit la tenue de Kaze. Rapidement elle put donner un genre plus élégant et plus convenable aux vêtements de Kaze. Puis ils se mirent hativement en route pour Pélinor.

Lorsque Kaze et Tha'ivael arrivèrent sur place, ils découvrirent que de nombreuses personnes s'étaient déplacées pour le Bal. Il y avait entre autres : Waldemar qui servait de cavalier à Ezriane, Argent, Elénore, Natsha accompagnée de Laxadia, Ladriel... Kaze eut une pointe d'inquiétude car son plan était de se faire passer pour un noble mais avec autant de connaissances présentes, cela semblait très compromis. Tha'ivael était inquiète pour d'autres raisons : une violente dispute venait de la séparer récemment de Natsha et elle craignait que cela complique la mission.

Le Bal de Pélinor :

Les portes s'ouvrirent et tous entrèrent dans la ville de Pélinor. Les gardes accompagnaient et veillaient à ce que tous se rendent bien au lieu du bal. La salle de réception était immense et richement décorée. Des tables avaient été rajoutées pour les convives de second rang tandis que les plus garnies restaient réservées aux nobles. Kaze et Tha'ivael commencèrent en se mélant séparément aux différents convives afin de s'intégrer à la fête. Puis le Marquis et la Marquise de Pélinor arrivèrent et les festivités commencèrent. Kaze demanda à Tha'ivael de la rejoindre et de chercher à s'installer discrètement parmi les tables des nobles. Profitant de la présence d'érudits, un enchanteur et un alchimiste, Tha'ivael se placa à côté d'eux et entama une conversation sur l'Art et la Toile. De leur coté, les bardes avaient pris place au centre la pièce et faisaient vibrer la salle. Mais ils furent interrompus par une vibration plus sonore. Les trompettes retentirent tandis qu'on annonçait l'arrivée du Comte de Landraken. Les portes s'ouvrirent pour laisser passer à un géant de plus de deux mètres de haut et presque tout aussi large. Les tempes grisonnantes et le regard calme, ce noble demi-orque ne perdait rien de son imposante et non moins inquiétante présence.

Le Comte de Landraken se dirigea à la table des invités de marque mais tout le monde pouvait sentir que l'ambiance n'était pas à l'amitié entre le Marquis et lui. Puis le Marquis ordonna le temps des doléances : il invita ceux qui souhaitaient s'entretenir avec lui à le rejoindre à l'étage supérieur. Le Comte lui emboita le pas. De son côté, Kaze rejoignit Tha'ivael et se dirigèrent vers l'étage supérieur.

L'Entrevue :

Lorsqu'ils arrivèrent à la salle des entretiens, le Marquis et le Comte étaient déjà en grande conversation. Le ton ne semblait pas à l'entente. Natsha, Kaze et Tha'ivael ne purent s'empêcher d'écouter ce qu'ils se disaient. Leur désaccord semblait concerner la présence des troupes du Comte de Landraken sur les terres du Bois de Ruhn. Celui-ci se fatigua rapidement de la conversation et se mit à quitter les lieux. Kaze et Tha'ivael décidèrent alors de lui courir après et de lui parler. Ils lui avouèrent qu'ils étaient ici pour l'aider. Le Comte fut, dans un premier temps, surpris puis il constata que les arguments de Kaze et Tha'ivael concernaient bel et bien son problème actuel avec le Marquis.
"Orléanis !, hurla le Comte, Occupez-vous de ces deux !"
Une charmante et élégante jeune femme se présenta alors à Kaze et Tha'ivael.

Orléanis, Kaze et Tha'ivael rejoignirent donc le Marquis. Celui-ci était en pleine discussion avec Natsha. Elle avait profité que Kaze et Tha'ivael s'étaient éclipsés pour aller parler avec le Marquis. En revenant, ils découvrirent qu'elle était en train d'expliquer au Marquis la présence des Tisons, l'armée des géants et ogres qui se rassemblaient au nord, les Elus, une prophécie menaçant la région, ...

Voyant que la discussion prenait une tournure officielle et importante, le Marquis demanda à Natsha, Orléanis, Kaze et Tha'ivael de le suivre jusqu'à la salle de son trône. Puis Natsha continua ses explications. Le Marquis chercha à en savoir plus, tandis qu'Orléanis enjoignit Kaze et Tha'ivael d'intervenir. Mais Tha'ivael avait un doute et hésita : elle connaissait assez intimement Natsha pour prévoir sa réaction. Encouragé par Orléanis, Kaze s'avança vers le Marquis. Et la réaction que craignait Tha'ivael arriva : Natsha bloqua de son bras l'arrivée de Kaze. Afin d'éviter un conflit déplacé, Tha'ivael prit Kaze par le bras et le ramena en arrière. Il fut un peu surpris mais préféra faire confiance à Tha'ivael et se laisse tirer en arrière.

Mais une autre interruption intervint. Profitant de l'occasion, des invités étaient montés et visitaient les lieux. Le Marquis invita donc Natsha, Orléanis, Kaze et Tha'ivael à poursuivre la convsersation dans ses appartements. Ensuite le Marquis regarda tour à tour chacun et jaugea un peu de la crédibilité de chacun. Son regard finit par s'arrêter sur Tha'ivael. Celle-ci prit la parole et commença à répondre une par une aux questions du Marquis. Partiellement convaincu et rassuré, il demanda des preuves. Orléanis prit alors la parole et finit de rassurer le Marquis. Voyant que la situation était finalement aussi à son avantage, il se ravisa et s'engagea à revoir le Comte de Landraken afin de négocier une éventuelle alliance sur ce qui se passait dans les Bois de Ruhn.
"-Je suppose que vous préférez qu'on vous tienne au courant de la suite des évènements?, demanda le Marquis.
-Ce serait aimable à vous, répondit humblement Tha'ivael."
Puis le Marquis remerçia tout le monde.

Kaze et Tha'ivael quittèrent les appartements en affichant un air soulagé et ravi, tandis que Natsha usait de tous ses charmes sur Orléanis, en vain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Mer 26 Mar - 22:58

Le texte suivant est écrit sur la page de droite, en espruar, dans le Grimoire de Tha'ivael . L'écriture est appliquée et particulièrement soignée :

"Elle a la voix si douce
Comme ses doigts qu'elle pousse
Au plus profond de ma joie.

L'oeil rond comme un chat
C'est pour elle que je souris.
Elle est si belle, ma rashémie.

Je rêve de son corps
A la sève comme de l'or,
De ses yeux en amande,

De nos jeux entre amantes.
Elle a la voix si douce,
Quand la joie la pousse.

pour Natsha."


Sur la page de gauche est dessiné un coeur brisé avec des points d'interrogation autour. Des taches comme des gouttes d'eau ont sali le dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Jeu 27 Mar - 21:17

Le Grimoire de Tha'ivael IV :
(entièrement rédigé en espruar)


Commentaires sur le Traité des Transmutations Mineures :

Liste de Sorts Concernés :
-Arme magique, Mains brûlantes, Repli expéditif.
-Déblocage, Endurance (de l'Ours), Force du Taureau, Grâce féline, Os de pierre, Ruse du Renard, Sagesse du Hibou, Splendeur de l'Aigle, Ultravision.

Présentation :
Afin d'expliquer et de mettre en lumière la connaissance et la pratique transmutatoire, l'auteur choisit de mettre en dialective discursive la théorie de la Materia Prima contre celle de la Quintessentia Universalis. Selon l'auteur, ces deux théories ne s'opposent pas mais se complètent : chacune fournissant un angle de vue différent et compatible sur les Cercles mineurs de l'Ecole de Transmutation.


Théorie de la Materia Prima :
La Materia Prima est l'énergie primordiale qui s'est projeté dans ce monde et qui a donné toute forme à toute vie. Il reste pourtant une infime parcelle de Materia Prima en chaque créature. Le mage, en passant par la Toile via l'Ecole de Transmutation, a la possibilité de toucher ce résidu et de le canaliser afin d'obtenir les altérations souhaitées.

Mais il n'y a pas osmose. Chaque chose possède des formes différentes qui restent indépendantes les unes des autres. Et pourtant ils procèdent tous de la même Materia Prima. Le mage pourra donc faire abstraction des différences et transmuter tantôt la Force, tantôt la Dextérité, tantöt l'Intelligence, etc... L'énergie apportée lors des sorts de Transmutation forment souvent une forme de transcendance, comme par exemple : Arme Magique ou Endurance de l'Ours.



Théorie de la Quintessentia Universalis :
La Quintessentia Universalis est, pour sa part, la constance que l'on peut trouver en chaque être.
Chaque vie possède une interrelation intime et subtile qui témoigne de ce facteur commun à tous : la Quintessentia Universalis. Notre perception nous fait croire que la séparation entre les êtres est autant formelle que structurelle. Mais un mage, apprenant l'Ecole de Transmutation, découvra qu'il n'en est rien. La différence se situe dans l'espace mais pas dans l'instant

L'intérêt de la Quintessentia Universalis est donc de pouvoir relier des espaces différents au même instant.
Mais c'est aussi l'axe, le milieu autour duquel tourne tout chose : sa forme la plus subtile que le mage peut donc transmuter puis matérialiser sous différents sorts, comme Arme Magique, Ultravision, Ruse du Renard, etc...


On notera au passage que les espaces vacants reflètent très bien la dynamique de la Qunitessentia Universalis.

En conclusion :
Le mage prendra soin de faire attention que malgré les coincidences et les complémentarités holistiques, ces deux théories maintiennent des différences incompatibles. Entre autres, la Théorie de Materia Prima est basée sur la staticité des choses tandis que celle de la Quintessentia Universalis s'appuie sur une dynamique inhérente et subtile de l'espace de matérialisation.

Selon les disponibilités et l'état du mage, il sera préférable de faire appel à la fluidité de la Quintessentia Universalis, ou bien à la puissance de la Materia Prima. Mais armé de ces deux symboles, il devrait pouvoir réussir ses transmutations en toute circonstance. Ces schémas ne s'appliquant qu'aux Cercles Mineurs, il est peu recommandé -contrairement à ce que soutient l'auteur- de les combiner : les alterner suffit à permettre d'atteindre l'efficacité inhérente de ces sorts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
severian61
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 46
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   Jeu 27 Mar - 21:48

Sur le Grimoire de Tha'ivael, figure le dessin suivant.
Elle a pris probablement beaucoup de temps pour le faire :


Il a été fait avec de l'encre rouge et noire.
Mais visiblement , certaines parties n'ont pas été faites avec de l'encre rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7emecercle.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tha'ivael Sellaure'dyn [Personnage Principal]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formulaire de création de Personnage
» Le patronus de votre personnage
» Le personnage le plus alcoolique
» Personnage : RC : Sebastian Jones
» Le personnage à enfermer à l'asile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Masques d'Opale :: Contes et légendes-
Sauter vers: