AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lilia Elwine

Aller en bas 
AuteurMessage
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Lilia Elwine   Sam 10 Nov - 18:41

BG EN ATTENTE DE VALIDATION


Nom,Elwine

Prénom,Lilia

Surnom,Lili

Poids,60 kg

Taille,1m74

Sex, Feminin

Age,20 ans

Date de naissance, 1352 CV, 1 mai

Lieu de naissance,Bourg épine

Description Une jeune femme au cheveux long noir, d'une taille moyenne, elle est plutot fine. Son corp montre qu'elle s'entretiens grace a une activité physique quelconque, ses mouvements son bien souvent régulier et ordonné.
Son visage et lisse, et des trait elfique le parcour subtillement, elle a un petit nez et de fine levres.


Signes particuliersUn oeil de couleur vert, l'autre bleu.

Traits de caractère marquésCalme, paisible, impartial.

Race Demi-elfe

MétierAucun

Lieu de vie actuel Aldébaran

Classe Social Populace

Classe du pj Moine

Divinité Aucune divinité tutélaire

L'arme de prédilection utilisée Kama / Poings.

Image


Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lilia Elwine   Sam 10 Nov - 18:43

Bourg épine, fut fondé par une groupe d’honnêtes paysans qui avaient trouvé la des terres hospitalières pour la culture du riz et de la bétrave. Le village se développa peu a peu, mais ne devint jamais grand, même avec le temps.
Pendant les croisades, le village avait subit tour a tour, la famine, la peste, la guerre, le recrutement forcé, la destruction. Pourtant, il était toujours la, fidèle a lui-même. C’était néanmoins grâce a de nombreux clergé, qui avait soutenue tant bien que mal ce petit village de 500 habitants.
Le clergé de Selune, Ilmater, Lathandre, et Heaum avait aidé ce petit village a s’en sortir, aussi, la seul fierté de ce petit village, était les 4 églises représentative de chaque clergé, et un couvent, reculé du village, qui avait lui accueillit les 4 cultes comme protecteur, il était tenue par des personnes plutôt âgée, qui recueillaient les orphelins a tour de bras.





‘’Archive du couvent
14eme jours des récoltes, saison des feuilles morte.

Nous avons aujourd’hui, une nouvelle pensionnaire, la pauvre enfant fût trouver se matin, par la novice Thiro a la porte de notre chapelle, avec une lettre dans le berceau. Dans cette lettre il est question de son nom et prénom : Lilia Elwine de son âge aussi, elle semble avoir 1 ans. Il est aussi mention des raisons, quelques lignes seulement, les parents n’ont put gardé l’enfant, le père, seul a élevé l’enfant était appeler a rejoindre le régiment, il nous donne donc sa fille unique, il n’est pas mention de la mère dans la lettre, mais nous supposons que c’est une elfe…L’enfant n’est pas entièrement humaine, elle présente également des traits elfique, ce n’est pas très rare, cet région brasse tellement de population.

Elle sera donc la novice Lilia.
Maudite guerre ! Que cela cesse, il est grand temps ! ‘’

Marlène Onglejône
Mère supérieur.



‘’Archive du couvent
30eme jours des récoltes, saison des feuilles morte.


Qu’elle agitations ! Les troupes d’Ilmater sont venues nous rendre visite ce matin, il semble qu’ils doivent avancer plus encore vers le nord…Décidément, cette guerre n’en finiras donc jamais !
La novice Chisu a encore fait des siennes… 4 vases de miel cassé ! Grand dieu tout puissant cette enfant ne se calmeras donc jamais ?!
Nous n’avons plus eut de nouveau pensionnaire, j’aime à croire que les temps s’arrangent, mais je ne suis plus naïve comme dans ma jeunesse…
Nous devons aussi trouvé une tutrice prochainement pour la novice Lilia, j’ai déjà quelque nom en tête…Mais ces enfant sont tous aussi turbulent les uns que les autres ! Maudit soit le diable que les habites !’’
Marlène Onglejône
Mère supérieur.




‘’Archive du couvent
1 jour des neiges, saison des arbres nues


Nous avons enfin décidé qui serait la tutrice de la novice Lilia, se sera Mireille, elle a 8 ans, et elle est très mature pour son âge. La novice lilia en a 5 quand a elle, je pense que je peut faire confiance a Mireille pour s’occupé d’elle en cas de besoin… Les choses ont longuement traîné ! Maudit Lucien ! Jamais là quand le couvent a besoin de lui, qu’il soit maudit !

Nous allons devoir également faire un registre de nos pensionnaires, cela sera sûrement utile.
La saison froide approche, il nous faut désormais réunir notre or pour les investissements nécessaires :
_Nourriture
_ Vêtements
_ Bois

Il faut aussi organisé la cérémonie d’initiation des novices, pour leurs apprentissage de combat et de philosophie. Maudit Lucien ! Reviendras tu pour accomplir ta tache, bougre d’âne boiteux !’’

Marlène Onglejône
Mère supérieur.




‘’Archive du couvent
10eme jours des neiges, saison des arbres nues

Lucien est rentré hier soir, bien tard alors que tous ou presque était déjà endormie, il était en sale état, a en croire son récit il a croisé une troupe de bandit en chemin qui ont tenté de le détroussé de tout ce qu’il possédait, il a réussit a les mettre en déroute, mais il a prit de sale coups…A son âge, cela devient risqué, de tel aventure ! En tous cas, ce matin, il est finalement en bonne santé, mais il ne pourras pas accomplir ses obligations, je le ferait le temps qu’il soit en pleine forme.

Les dernières modification suite a notre nouvelle pensionnaire ont été réglé, elle occupe la chambre numéro 8 avec Mireille, a première vue, cela ne pose pas de problème, espérons que cela dur, je n’en peut plus de tous ce bouquant a chaque nuit !

Nous allons sans doute avoir un hiver assez rude, mais nous ne devons rien changé a nos habitude, néanmoins, il devient plus difficile de pratiqué en forêt ou hors du couvent, avec cette fichu guerre.

Marlène Onglejône
Mère supérieur
[/i]


6 années passèrent, dans le village de Bourg épine. Les nombreuses batailles alentour, avait fait que les cultes tel que Ilmater, Lathandre ou Seluné, avait pris une place des plus importante dans la ville, de grands temples avaient été édifiés en leurs honneurs. La ville était redevenue plus paisible avec le temps, bien que les cicatrices de la guerre soient toujours présentes.
Lilia avait désormais 11 ans, cela faisait maintenant 10 ans qu’elle était au couvent, elle été passé de novice a étudiante, elle avait suivit les conseilles des sa tutrice, Mireille, et les deux avait lié une forte amitié, tel des sœurs.


‘’Journal de Mireille.
1 jours de l’été.

Cela fait 6 ans maintenant que j’ai la charge de Lilia, j’avais 8 ans quand la Mère supérieur ma demandé de la prendre sous mon ailes, je me doit d’avoué, qu’au début, cela ne m’enchantais pas vraiment, j’avais un peut peur sûrement de me retrouver avec quelqu’un sous ma charge, mais finalement, je ne regrette pas, j’ai aujourd’hui 14 ans, Lilia en a 11, elle est comme ma petite sœur, et grâce a elle, j’ai beaucoup appris sur moi-même et sur les autres. Je me souvient que nous étudions nous leçons ensembles, et que, même avec une grande différence d’âge, nous nous entraînions au cour de défense physique du couvent ensembles, comme si nous étions d’égal a égal.
On nous enseigne la voie, pour que l’esprit et le corps ne face qu’un, et avoir une faculté de jugement neutre et impartial, grâce a Lilia, j’ai progresser dans cette fois, m’occupé d’elle ma responsabilité énormément.
Elle était un peu perdu au départ, mais elle c’est vite fait au règles de notre couvent, puis, tous les jours depuis, nous avions une rythme de vie strict et bien rythmé. Le matin, au chant du coq nous nous rendions a l’extérieur, la, jusqu a ce que le soleil pointe au sommet des montagnes, nous nous entraînions au art de combat et de défense, ensuite nous allions prendre dans la grande salle commune notre premier repas, celui du matin. Ensuite, nous allions à nos études ; nous étudions vraiment beaucoup de choses intéressantes, vraiment, même si on n’en comprend pas toujours le sens la première fois.
Quand le soleil va vers les autres montagnes, nous sortons cultivé les grand jardins potager du couvent, cela nous enseigne que pour subvenir a nos besoin, il nous faut travailler, et que rien ne vient sans peine préalable.
Le soir, venait la prière, nous adressions nos vœux, et nous remerciement au 4 divinités qui nous protéges pendant les temps de troubles, nous ne sommes pas toute croyante, néanmoins cela ne nous empêche point d’avoir de la gratitude et du respect envers ses dieux bienveillant.
Après cela, nous avons du temps libres, nous ne passons de divers façon, Lilia que j’appelle désormais ma sœur est toujours avec moi, et cela m’arrange assez, après tous, c’est une demi elfe ! Je n’en avait jamais vue avant ici, c’est étrange comment il sont, on dirait, de par leurs parenté elfique, des ‘’humain parfait’’ physiquement.’’

Mireille
Tutrice de Lilia







‘’Journal de Mireille
Un jour comme un autre

Encore aujourd’hui, nous avons eut une journée harassante, je suis impressionnée néanmoins, de voir que Lilia fait tous pour suivre mon rythme, a son âge, elle s’épuise vite, et pourtant elle ne se plaint jamais, elle ne pleure jamais… Elle est ce que les dirigeant de cet établissement attende de chacun de nous je pense.
Aujourd’hui, nous parlions de philosophie, comment jugé les autres de part leurs actes, c’était très instructif, nous comprenons bien que l’ont ne peu pas résumé les choses a bonne ou mauvaise en toute circonstance, beaucoup d’évènement peuvent amené des gens a faire des choix entraînant des actes désastreux, du fait, il n’y a pas vraiment de bien ni de mal dans ce monde, il y a simplement une grande quantité de personnes, qui font des choix en fonction de ce qu’il ont vécu et de ce a quoi il aspire, c’est sans doute l’explication la plus rationnel au guerre, chacun vœux le meilleur bout de pain, et son voisin n’est pas d’accord.
Lilia avait bien compris tous cela, c’est elle, aujourd’hui, qui tenue le plus longtemps la parole devant Lucien, notre professeur de philosophie, elle avait un raisonnement plutôt calme, posé et pertinent, il ne faut pas s’y fié, elle est peu être jeune, mais elle n’est pas immature, je pense même qu’elle est plus mature que certaines personne d’âge supérieur. Des fois j’arrive a me demandé si elle ne tire pas cela de sa parenté elfique…Humour ! Elle n’a jamais trop fait allusions a ses parent, elle ne semble pas vraiment s’en soucié, pour elle, sa famille est ici, et elle ne se juge pas mieux que les autres de par son sang mêlée a celui des elfes, c’est une qualité que j’apprécie chez elle je pense, en autre le fait qu’elle soit acharné, je la surprend souvent, a ce levé très tôt avant nous pour aller au cuisine aidé, elle dit aimé cela, mais je pense qu’elle fait plutôt a pour rendre service, ou pour nous remercié, je ne sais pas de quoi, mais elle semble y trouver son compte.

Nous leçons d’art du combat ont aussi été très dur aujourd’hui, nous étudions actuellement les projections d’adversaire au sol, en cas d’attaque, de quelque direction qui soit, Lilia a eut beaucoup de mal, évidement, elle ne cherche pas la facilité, et va toujours vers les adversaire plus âgée et expérimenté qu’elle, ce fut quelque peu amusant et instructif, de la voir s’acharné en vain pour arriver a son objectif…Même si elle ne remporta aucune victoire, elle fut félicité pour son acharnement, je suis fière d’elle, je pense qu’elle comprend bien les principes qui sont enseigné ici, la devise et d’ailleurs inscrite a la porte principal :

‘’L’essentiel ne réside pas dans le fait de perdre ou de gagné, mais dans la volonté a donné le meilleur de nous même ‘’

Oui, je pense qu’elle la bien compris, en la voyant chaque jours, faire tous son possible jusqu'à l’épuisement, avec sourire et bonne humeur, je ne peu que dire qu’elle a compris les principes de ce couvent, je suis fière.


Mireille
Tutrice de Lilia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lilia Elwine   Sam 10 Nov - 18:45



‘’Journal de mireille
Un jour de pluie


Aujourd’hui fut une journée agitée, nous recevions en effet un haut représentant du temple d’Ilmater, pour ce faire, il avait été dit que cette journée serait journée de grâce, aucun travail a faire, sauf un ! Se rendre le plus présentable possible… N’est-ce point étrange ? Oui on pourrait le pensé, nous somme éduqué a ne point ressentir de besoin purement matériel et a nous concentré sur l’union du corps et de l’esprit, alors pourquoi cette demande ? Je pense intimement que c’est pour nous amusé, en effet, nous avons beaucoup de membres désormais, et il faut parfois savoir détendre la corde. Alors Lucien a eux cette idée, puisque nous recevons de la visite, pourquoi ne pas nous amusé ? Il serait idéal de pensé ça, mais je doute que Lucien face cela simplement pour l’amusement, bien que je le soupçonne un peu.
Il fallait donc préparé quelqu’un d’autre, et ce faire préparé, j’ai donc habillé Lilia de la façon la plus ravissante qui soit, elle avait une bure toute blanche, avec dessus des motifs bleu que je trouvais assez exquis, je lui est donc mise, j’ai passé pas moins du quart de la journée avec ses cheveux, pour avoir au final un résultat plus que concluant, d’après moi.
Au final, je la trouvais ravissante, peu étonnant, je trouve toujours des excuses pour cela, sans doute mon plus grand péché.
Il fût amusant par ailleurs, de la voir s’acharné a me préparé, elle n’avais jamais fait cela avant, et elle du faire de grands effort pour trouver l’inspiration, je fut surprise de voir qu’au final, ce n’étais pas un désastre, c’était très simple, mais c’était le but recherché je pense.

A la fin de cette journée, juste avant la visite, je compris enfin le but de cette « préparation » l’intérêt n’était pas de nous rendre élégant, mais de nous donné gout au travail pour les autres, ainsi nous ne somme pas jaloux de notre voisin, car nous oeuvrons de tous notre cœur pour lui, c’est une belle leçon de moral je pense, nous comprenons enfin, que le fait de donné et bien plus important que celui de recevoir, Lucien il avait sûrement pensé

La visite se passa très bien, c’était un paladin d’Ilmater qui été venu, il était émue de nous voir tous réunit, ont pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert, et les pages que nous tournions était chaleureuse et aimante.
Lilia avait pleins de questions sur Ilmater, le paladin semblait ravie de trouvé en elle un bon publique, et il tarda tellement qu’il fini par dormir au couvent, toute la nuit, ils parlèrent tous les deux sur les leçons d’Ilmater, mon dieu, Lilia qui n’a que 11 ans, elle me surprend vraiment par moment.

Mireille
Tutrice de Lilia




Beaucoup de temps passa depuis lors, peu a peu, tous grandir, aussi bien physiquement que spirituellement, ses jeunes adultes, jadis orphelins, était maintenant bien plus mures et solidaire entre eux, ils se penchaient tous sur les problèmes des autres désormais, petit a petit, leurs cultures, leurs sagesse et leurs physique était mis a contributions dans le village, comme depuis des années, le couvent aidait la population local a subvenir a ses besoin.
Lilia avait désormais 19 ans, ses traits elfiques c’était de plus en plus dessiné, et il était de moins en moins possible de la confondre avec une humaine.
De par la campagne, on ventaient beaucoup les mérites de cette nouvelle générations de pensionnaire du couvent, ils étaient plus qu’apprécié dans les environs, et ont n’hésitait pas a les employer aussi bien pour des travaux, que pour des discutions ou des demande de conseils, même le bourgmestre fraîchement nommé de la ville faisait souvent appelle a eux.





‘’Journal de Mireille
Un beau jour.

Aujourd’hui fut une journée amusante, et forte palpitante ! Nous avons célébré la 19eme années de Lilia ! Cela me donne un brin de nostalgique quand je voie tous ce que j’ai écrit depuis tant d’année, j’ai 22 ans et elle 19, mais rien n’a changé, elle est plus que jamais ma sœur… Mon dieu ! Lire ses notes me fait prendre des rides ! Si je m’en souciais, j’aurais brûlé ce calepin.

Lilia et moi avons été demandé par le bourgmestre, depuis peu de temps, il demande souvent des conseils auprés du couvent sur comment dirigé la ville, depuis peu, des mages de Thay se son installé dans les environs, biensur, les clergé d’Ilmater et de Lathandre vieille sur la ville, les agissements Thayens son sournois, et ne peuvent pas tous être surveillé, enfin bon.
Aujourd’hui, il était question d’un partage de terre, deux famille très ancienne se dispute une terre depuis quelques lunes sans arriver a trouver d’accord, nous avons dut aidé le bourgmestre a ses sortir de cette impasse, ce fut Lilia qui proposant la solution la plus juste, au lieu de partagé la terre, de la donné a quelconque partie, elle proposa au deux famille, de faire sur ce carré de terre litigieux, une culture unique issue des secrets des deux familles, le bourgmestre ne compris pas tout de suite ou elle voulait en venir, mais c’était pourtant très simple, les deux famille ne partageais plus la terre désormais, il la cultivait ensemble, et nous avions alors a la place de deux familles rival, deux familles unis dans la cultures d’un produit régional unique en son genre, le projet fût très bien accepter d’ailleurs, et les deux familles ne trouvèrent rien a redire d’autre la dessus !
C’était astucieux, ce genre de requête ne nous est point payé bien sur, mais les demandeurs de service nous achète nourriture, vêtements et ce dont nous avons besoin, nous ne prenons que rarement l’or, alors ils nous offre ce dont nous avons besoin, c’est un bon échange de procédé, nous sommes heureux ainsi.


Lilia est devenue assez souple avec le temps et les entraînement,en relisant se note j’imagine une fillette faible, alors qu’aujourd’hui, elle assimile plutôt bien les technique de combat, elle y met beaucoup d’elle-même, essayant toujours de se surpassé, elle s’entraîne deux fois plus que les autres, pendant son temps libres, et médite au lieu de dormir, elle est vraiment acharné, cela m’incite aussi a en faire de même, a aller au bout de moi-même. Je ne me voie plus comme ca tutrice, mais plus comme une camarade désormais, néanmoins…Ses blagues sont toujours aussi nulles, c’était une vraie calamité… L’humour c’est vraiment ce qui lui fait défaut, mais je souris tout de même, pour lui faire plaisir.

Mireille
Tutrice de Lilia








‘’Journal de Mireille
Jour sombre


En ce moment, rien ne va plus… L’ordre d’Ilmater est devenue trop peu puissant pour contré les Thayens, hélàs… Le village subit de plus en plus leurs mauvaises influence, et nous sommes dans une impasse, on nous propose de nous retirer vers une autre région, mais pour l’instant, la mère supérieur ne veut pas en entendre parler.
Les tueries se font de plus en plus banale, et les Thayens n’hésite pas a tué tous ceux qui leurs résiste, la ville n’est pas très riche, mais il s’y intéresse tous de même, c’est affreux pour nous… Nous ne somme pas des guerriers, et nous refuseront une guerre, je ne sais pas vers quel solutions cela nous mène, mais je ne présage rien de bon en tous cas.

Bon nombres d’habitant ont prit la fuite récemment, il se son dirigé vers les autres campagne plus éloigné, la ou la présence d’Ilmater se fait plus puissante, d’autres se son tourné vers les villes de Heaum, ou de Lathandre, peu a peu, le village devient vide, si cela continue, nous n’aurons d’autre choix que de partir nous aussi.
Même en envisageant cela, je ne suis pas triste, après tous, de nouveau horizons ne sont pas des choses néfaste, certes je perdrais sûrement le contact avec Lilia, mais nous nous écrirons souvent, et je sais que si nous yeux ne se croise plus, nos âme resterons lié. Enfin, pour le moment nous ne somme toujours pas partie, et je n’est pas fait les lits.’’


Mireille
Tutrice de Lilia








‘’Journal de Mireille
Jour particulier

C’est enfin décidé, après l’expansion du culte de Thay dans la région, le couvent ni a plus sa place, et ses pensionnaire ni sont plus en sécurité, la Mère supérieur et venue nous voir dans la grande salle au repas dernier, et elle nous a annoncé que les membres du couvent, seras affecté dans des endroits plus sur, dans d’autres villes, souvent séparé.
Le couvent de Bourg épine se dissous ainsi, mais pas ses principes ! En nous il vie encore, et dans nos enseignements, il perdure. Il est dit qu’une fois par saisons, nous reviendront ici, dans cette battisse qui resteras occupé par Lucien et la Mère supérieur comme soit disant couple fermier, une fois par saisons donc, nous nous réuniront ici.
Lilia doit donc se rendre sur les cotes d’Opaline, dans une ville du no d’Aldébaran, il parait qu’il existe un monastère la bas, la Mère supérieur souhaite la voir le rejoindre, il semble que se soit une vieille région actuellement calme et paisible. Lilia était, comme a son habitude, ravie de cette nouvelle tache.
Pour ma part, je suis affecté dans une ville a forte dominante du culte d’Ilmater, a quelque lieux d’ici, je pense que je vais m’y plaire également, j’ai quelque bonne connaissance la bas. Beaucoup d’entre nous irons sans doute a Eauprofonde, c’est une grande ville parait-il !
Nous partons demain hélas, pas besoin de nous faire des adieux, nous communiquerons tous ensembles, c’est certain !’’


Mireille
Tutrice de Lilia




Le jour d’après, le couvent fut vidé de ses pensionnaires, Lucien et Marlène, restèrent seul dedans comme couple fermier au yeux des Thayens, tous les disciple du couvent de Bourg épine furent dispersé dans diverses région.
Lilia, arriva après quelque jours de bateaux, sur les cotes d’opaline, ou elle alla rejoindre l’imposante ville d’Aldébaran. Elle a désormais 20 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lilia Elwine   Dim 11 Nov - 13:44

‘’Lettre adresser a Mireille.


Que dire, depuis que nous nous sommes quitter, pour commencé, je vais te décrire le lieu ou je vie désormais, Aldébaran.
Cette ville est si grande, je n’en est jamais vue de tel de toute ma vie, un seul quartier de cette ville représente au moins le village tout entier ou nous résidions il n’y a pas si longtemps, rend toi compte ! Cette ville comporte une garde imposante, et il y a un nombre d’habitants incalculables, j’en fus perdu au début, je n’imaginais pas les grandes villes ainsi.
J’ai été, comme prévue, au monastère d’Aldébaran, qui se trouve dans le quartier des temples, la bas, j’ai étais reçue par maître Haline, celui-ci me fit passé une épreuve, avant de me prendre au seins de l’ordre. Ma tache consistais a aller, pied nue, jusqu'à une ville du nom de Lakhazar, avec 100 pièces d’or, lui chercher en sac de blé.
La route fut très longue, comme de part chez nous, les villes semblent très éloigné les une des autres, le fait que je soit pied nue me rappelait nos travaux dans les champs, bien que cette fois-ci, ce fut juste pour un sac de blé.
Le retour se passa bien également, ma course fut accomplie, je rendit le sac de blé et les 75 pièces restante à maître Haline. Jugeant ma volonté et mon honnêteté suffisante, je fus ainsi accueillit au poing d’émeraude.

Plus tard dans la journée, alors que je me baladais sur les routes de campagne, je surpris une jeune femme, a terre, lacérée par des bêtes féroces ! Un couguar, et une autre bête, que je n’avais encore jamais vu, plus grande, et avec deux tentacules à l’arrière.
Il m’était difficile de m’approcher d’elle, c’est alors qu’un homme, vêtu d’une peau de bête chargea pour faire fuir les bêtes, ainsi je m’avança vers la jeune femme, la débarrassant de son épée et de la porte qui lui servait de bouclier, je la pris sur mon dos, pour la mené jusqu'à Aldébaran. Une fois la bas, c’est au temple d’Ilmater, que la jeune femme fut soignée.


Lilia Elwine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lilia Elwine   Lun 12 Nov - 21:51

‘’Lettre adressé a Mireille.

Il m’est arriver une aventure bien dangereuse la dernière fois. Un disciple de Lathandre fut porter disparut alors qu’il était partie al a recherche d’un ancien temple de Lathandre, un petit groupe se format alors pour aller a la recherche de cette homme. Il y avait Merry, une petite halféline l’air débrouillarde et très bavarde. Elion un homme fort peu bavard, mais qui a un grand cœur. Bael, un suivant de Kelemvor, un peu effacé du groupe, mais un fort combattant. Griffith, paladin parla grâce d’Illmater, une personne fidèle et loyal qui est digne de respect. Kamlio, une garde taciturne qui manie l’épée comme personne.
Ensemble, nous avons dut traverser un gouffre a l’aide d’une corde, ce fut ardus car beaucoup ne semblaient pas très a l’aise, il nous fut pas loin d’une bonne heure pour que tous le monde arrive de l’autre coté du gouffre, quelques orcs nous barrèrent le chemin, il furent bien vite aussi par quelques compagnons fortement armé.

Nous sommes donc entré dans ce temple, la encore, des orcs nous attendaient, en petit comité heureusement, après une lutte de quelques instants fort acharné, nous inspection la salle de ce temple, une grande salle, avec un toit immense, faite de grande dalle de marbre.
La, une dalle dissimula une trappe, et grâce a la déduction de certains, nous avons découvert un passage vers les sous sol, sans hésitation, nous avons emprunté le passage, confiant dans la formation que le sir Griffith avait mise au point, et qui semblait être des plus efficaces il faut le dire.
Nombreux furent les orcs et les ogres qui nous chargèrent, grand dieu, je n’en avais jamais vue autant de toute ma vie, et je fut bien vite surpassé, heureusement, mes compagnons eux semblaient avoir l’habitude de ce genre de situation intense et dangereuses, et c’est avec courage que nous avancions dans les profondeurs de ce qui semblait être un labyrinthe.
Nous avions finalement libéré quelque prisonnier, je me suis porter volontaire pour les ramenés vers le haut, hélas, en chemin, une araignée a la peau rouge s’interposa, la bestiole gigantesque était rapide et maligne, c’est avec vice qu’elle me porta un coup au ventre, m’embrochant presque. Je fus mise hors d’état bien rapidement, les quelques innocents qui ne fuirent pas assez rapidement perdirent la vie contre elle aussi. C’est alors que le groupe revenu pour me porter aide, alerté par le dernier des survivants.
Le poison avait déjà commencé son effet, et j’attendis mes compagnons sagement assise contre un mur. Leurs retour fut long, mais je n’est jamais douté une seconde seulement de leurs retour a tous, saint et sauf.
Alors, après quelque long moment, tous revinrent, avec la disciple de Lathandre. C’est avec une certaine fatigue que nous avons fait l a route jusqu'à Luta. Mais une fois la bas, nous soucis ne furent guère terminer, en effet, le clergé de Kelemvor ne voulait point payer pour la relique rapporter, qui leurs était sans doute très précieuse, et les prix convenue furent revue a la baisse.
J’ai demandé a ce qu’il n’y est pas de scandale, nous avions déjà assez souffert, sans en plus devoir menée une discutions acharnée et violente pour de l’or, apparemment, plusieurs furent de mon avis, et c’est ainsi que nous somme aller a l’auberge pour prendre un moment de repos.


Lilia Elwine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lilia Elwine   Lun 12 Nov - 22:06

‘’Lettre adressé a Mireille

Il faut que je te parle, d’une maison hantée.

Sir Bael et moi, avions entendue parler d’une maison lugubre et abandonnée ans les plaines du Mynareth, au fut des tourments et des tensions qu’il avait subit lors de cette journée, j’ai décidé de ne pas le laisser menée cette aventure seul. Passant par le temple de Kelemvor, dame Kalista nous accompagna dans notre périble.
A l’arriver, nous avons trouver devant la maison, Anyndir, qui rouspétait après Erwan et ce dernier, faisant le pitre a sauté sur une tombe pour un quelconque parie d’or. Il fut bien vite calmé par le sursaut d’un moment hors de sa tombe, cequi éveilla nos criante, vis-à-vis de cette maison hantée.

Nous décidions alors d’entrée, hélas, dame Kalusta fut enfermé dehors a notre grande stupeur, dame Kalista fut enfermer dehors. Nous nous retrouvions alors a trois dans cette maison, qui n’avait réellement rien de charmant, sache le Mireille. Sir Erwan, n’avait qu’une idée en tête, tous prendre pour tous revendre par la suite, Anyndir semblait complètement indifférent à la situation, ce qui me préoccupait, ainsi que sir Bael.
Anyndir fut enfermé dans une chambre, a notre grande surprise, l’esprit l’avait enfermer et il était impossible d’ouvrir la porte, Erwan ne trouvait rien de mieux a faire que de négocié ses talents d’ouvreur de porte pour quelque sommes déraisonnable d’argent, alors que des vies était en danger, quel manque d’éducation, non ?
Nous n’étions pas en bonne posture, je ne suis pas une combattante très expérimenté, Erwan un couar, il ne restait plus que Bael comme combattant valable, bien vite, nous nous sommes pris des coup meurtrier.
Le sir ANyndir précédemment enfermer, revint a nous, possédé par un esprit, il fut ardeur d’échappée a sa fureur, mais heureusement nous nous sommes mis assez rapidement hors de porter de lui. Après quelque instant de ce qui semblait être un jeu, l’esprit redonna a Anyndir le pleine pouvoir de sa raison et de son corps.

En montant a l’étage, nous avons trouver un corps sur le lit, Bael le pris, et le déposa a terre un moment, qu’elle erreur ! Le corps commença alors a bougé dans tous les sens, pour finalement se relevé et nous agressé, il était plus coriace que les autres, bien plus coriace ! Il nous fut usée de ruse et de force pour parvenir a lui donné la défaite.
Nous somme après sortie de cette maison, avec le corps, et une dague qui semblait appartenir a son défunt de son vivant, retrouvant dame Kalista qui nous prodigua des soin, il fut alors après, fait une cérémonie de Kelemvor, et la maison jadis ‘’hantée’’ pris feu, et fut réduite en cendre. Nous retournions après ce périple, vers Aldébaran.


Lilia Elwine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salleon
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29
Localisation : Reamwen
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lilia Elwine   Mar 20 Nov - 3:17



Note pour les archive du poing d'émeraude.


Les disciples de Talona se sont désormais installer dans la ville de Luta, et depuis l'épidémie, plus rien ne va, il devient dangereux de vivre en cette citée, ou de plus en plus de gens se voie empoisonné dans les tavernes ou ailleurs.
Dernierement, ce fut un jeune garçon, qui fut mort suite d'un poison contenue dans sa nourriture. Les victimes ne semble pas être des personnes importante, cela semble plutot être un jeux pour eux, surement dans le but d'inspiré la terreur.
Sir Bael, Arlington et une halféline du nom de Merry, s'active comme ils peuvent pour arranger la situation, mais poussé les Talonites hors des murs de Luta s'avèrent pour eux plus dur qu'il n'y parait.



Un autres probleme encore, et celui d'un mage, demi elfe du nom d'anyndir. Il semble être pris de transformation subite lors de chaque nuit, perdant tout controle de lui meme. Dernierement, quelque personne et moi avons du le maitrisé lors qu'il fut transformé en zombi, et jusqu'a le levé du jours, ce fut une lutte acharnée.

Tous le monde est un peu nerveux ces temps-ci, certains sentent une guerre en approche, ce qui ne plait pas a tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilia Elwine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilia Elwine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Masques d'Opale :: Contes et légendes-
Sauter vers: