AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 - Grisevall Ülseleff -

Aller en bas 
AuteurMessage
Galou
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 41
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: - Grisevall Ülseleff -   Lun 8 Oct - 0:37

BG EN ATTENTE DE VALIDATION

Les fins embruns de glace virevoltaient par accoups dans le village d'Erküngs. Lorsqu'ils prenaient leurs mouvements circulaires sous un rayon de soleil, on pouvait alors distinguer des milliers de cristaux qui scintillaient de toutes les couleurs. Dans le Royaume de Möndsdragk, ce magnifique paysage était perçu comme le pire danger mortel. Ces petits embruns reluisants comme un halo divin étaient acérés comme des couteaux aiguisés, et en pleine tempête, ceux-ci lacéraient les vêtements jusqu'à la peau, et tailladaient les visages jusqu'au sang.

Erküngs est un petit village au bord de la forêt, aux pieds des montagnes. La plupart des villageois sont chasseurs, et forcément chacun d'entre eux tient du guerrier. Les guerres entre hommes étaient plutôt rares, mais quand elles éclataient, des communautés entières disparaissaient dans un bain de sang. La politique en cas de guerre était relativement simple : il y a un camps à choisir pour avoir un allier. Ne pas en choisir ou s'allier avec la communauté ennemie est considérée comme une déclaration de guerre. Erkungs avait ainsi choisi de s'allier aux habitants d'Huminilissë, par proximité sans doute.

Les guerriers d'Ülseleff avaient juré d'anéantir Huminilissë ainsi que tous ses alliers. Ils rôdaient dans les steppes en frappant, villages par villages, de façons aléatoires afin, que leur venue ne soit pas préméditée par le chemin emprunté. Erküngs était abrité des vents les plus terribles par les hauts sapins de la forêt, mais de leur situation, personne ne pouvait prévenir une attaque depuis l'orée.

Le souffle des guerriers barbares se transformait en petite vapeur, ce qui les métamorphosaient en machine de combat prête à l'action. Les tatouages et peintures de guerre ornaient les membres, troncs et visages. Le soleil paraissait lentement sur la bute. Encore quelques secondes et le village sera complètement ensoleillé. C'est une belle journée pour mourir!

Un cri de groupe assourdissant fit trembler le sol glaçé jusqu'au coeur même du village endormi. Les barbares d'Ülseleff lâchèrent subitement leur haine et leur rage avec détermination. Le vent même sembla avoir changé sous l'impact sonore.

Le cri fut suivi d'une tumulte. Les barbares se lançaient à l'assaut du village. La surprise et la terreur fut telle, que les habitants d'Erküngs restèrent chez eux sans bouger. Le sang coulait à flot. Tous les hommes étaient exécutés. Les femmes baffouées puis laissées pour mortes. Les plus jeunes -les plus vaillants- étaient attachés à des chaînes, les autres tués sans sommation. Le village fut totalement pillé en à peine quelques minutes. Le sang avait réchauffé le sol d'Erküngs avant même que le soleil n'eut à commencer son travail.

Dans cette boucherie, seul un vieil homme, laissé pour mort se traîna vers le centre du village où la hauteur permettait de dominer l'ensemble des quartiers. Dans tout ce charnier, aucun des barbares d'Ülseleff ne l'aperçut. Le Vieillard se leva au point le plus haut et se mit à crier un terrible sermon.

"Barbares d'Ülseleff, vous avez massacré mon village, hommes, femmes et enfants. Vous n'avez donné nom à cette tuerie que votre propre haine de la guerre et du sang. Soyez maudits du sang que vous venez de verser. Soyez punis de votre follie et démence !"

Une hache le percuta de plein fouet alors qu'il continuait à sermoner. Son sang gilca tel qu'il éclaboussa toute la place. Personne n'avait relevé cet instant et tous s'affairèrent à ce qu'ils pouvaient prendre avant de quitter Erküngs. Seul le vent semblait plus fort et embrassa le village pendant une heure d'un tourbillon qui bloqua les guerriers une heure durant. Chacun commençait à deviner que quelque chose en eux avaient changer...


Landraken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galou
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 41
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: La folie   Mer 7 Nov - 0:59

La saison hivernale avait commencé, et les pistes étaient devenues impraticables. Sel un peuple continuait à rivaliser avec le temps. La tribu des Ulseleff s'acharnait dans les deserts de la glace. Ceux qui avaient pu les remarquer sans s'exposer racontent avoir vu une armée de possédés, de fous furieux atteints de rage sanguinaire.

L'histoire raconte comment la folie de cette tribu avait détruit la plupart des peuples des terres glacées. Les survivants qui avaient pu rejoindre Huminilissë s'organisaient peu à peu à la bataille qui les opposerait aux Ülseleff. L'affrontement entre les deux rivaux eut lieu avec acharnement et fureur. Les Ülseleff, malgré leur nombre raillaient leurs ennemis et fonçaient tête baissées dans la bataille. Bien qu'ils ne donnaient aucune prouesse technique dans l'art du combat, ils cognaient avec une puissance sans égale et recevaient les coups sans broncher. A ce moment, les anciens de cette bataille ne reconnaissaient rien d'humain à leurs ennemis. Les Ülseleffs poussaient leurs cris rageurs et se lançaient à corps perdus dans les giclées de sang et les fracas de métal.

Le combat dura, et le peuple d'Huminilissë trembla plus d'une fois. A la tombée de la nuit, le surnombre qui faisait leur force eut raison des barbares sanguinaires. Les vaincus qui purent battre en retraite repartirent las et troublés vers Ülseleff. Les grandes lieues qu'ils parcoururent leur permirent de réaliser à quelle point où la folie guerrière les avait menés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galou
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 41
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: A la recherche du remède   Dim 25 Nov - 22:13

Trois années avaient passées dans le village d'Ülseleff et les choses ne s'arrangeaient pas. Les hommes disparaissaient peu à peu. La folie et la colère ne les avaient toujours pas quittés. Les tragédies se poursuivaient : les familles se déchiraient, la fureur amenait l'homme jusqu'à massacrer ses proches. Pire encore, les descendances n'étaient plus assurées, les enfants qui naissaient étaient tous pris de maladies mortelles, qui les anéantissaient en quelques jours, dans une torpeur et une agonie effroyables. D'autres firent des recherches à l'aide de la sorcellerie. Rien n'y a fait, et les hommes sentaient leur temps compté. Il fallait chercher ailleurs.

Une poignée d'hommes reprirent la route à la recherche d'un remède qui mettrait fin au fléau. Grisevall traversa les mers de glace et arrivait à Landraken...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Grisevall Ülseleff -   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Grisevall Ülseleff -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Masques d'Opale :: Contes et légendes-
Sauter vers: